Porto-PSG

sport_home_alaune_sport24_588317_13985442_7_fre-FR

Paris craque

Un peu plus de deux semaines après son extraordinaire retour en ligue des champions, contre Kiev (4-1), le PSG se déplaçait sur la pelouse du FC Porto. Aller chez les champions d’Europe 2004, avec l’objectif de rester invaincu cette saison, et de continuer sur sa lancée après 5 victoires de rang. Malheureusement, les parisiens ont passé une très mauvaise soirée avec une défaite 1-0. 

Les parisiens sont tombés sur une très bonne équipe de Porto, solidaire dans les efforts, maître de son sujet et vainqueur de ce match.
 Avec un Moutinho des grands soirs, et un Rodriguez qui l’était tout autant, les parisiens n’ont rien pu faire, ou presque.

À quatre jours d’un déplacement bouillant chez le rival de toujours, Marseille, les parisiens n’ont pas convaincu ce soir, les olympiens peuvent souffler.

Salvatore Sirigu déclarait aujourd’hui dans les colonnes de l’Equipe ne jamais être content de lui-même. Il ne le sera sans doute pas plus ce soir, malgré une prestation digne des meilleurs gardiens au monde.  Dans les airs, au sol, en un contre un, il aura écœuré les attaquants portugais, jusqu’à cette fameuse 83ème minute.

Salvatore en italien, signifie sauveur. Il aurait une nouvelle fois pu l’être ce soir si Rodriguez n’en avait pas fait des siennes. Sur une action amenée par l’inévitable Moutinho, Jackson Rodriguez dévie de la tête pour James Rodriguez, qui place une superbe frappe du gauche, petit filet opposé (83eme.)

Avant cela, Paris a souffert mais tenait son résultat nul. Un résultat qui n’aurait été mérite tant l’équipe portugaise a été supérieure aux parisiens. Pour preuve, 20 tirs contre seulement 6 frappes parisiennes.

Les dragons avaient prévenus, dès le début du match, le portier parisien sauvait déjà une frappe de Rodriguez (2ème). Rodriguez, que l’on retrouva à la 33ème mais surtout à la 28ème minute, obligeant Sirigu à se coucher et détourner de justesse en corner. Autre grosse occasion de la tête, de peu au-dessus, à la réception d’un coup de pied arrêté de… Moutinho !

Ce dernier, que l’on remarqua à la 4ème, est a l’origine de grosses occasions, comme celle amenant le but, pour ne citer qu’elle.

Côté parisien, ce fut une soirée plus que laborieuse. D’innombrables déchets techniques, beaucoup de mauvais choix, aucun impact au milieu de terrain, une défense plus qu’approximative et certains joueurs inexistants, a l’image de Van der Wiel, qui se demandait ce qu’il faisait sur cette pelouse, du stade du Dragon.

Même Ibrahimovic a été en dessous, c’est pour dire ! Et même en faisant un match extrêmement moyen, c’est pourtant de lui que vinrent les seules occasions parisiennes… Une tête non cadrée à la 12eme et une belle aile de pigeons superbement claquée par Helton (20ème).

Sinon ? Une frappe dans les nuages de Nenê, pourtant bien placé, à la 54eme minute et une autre de Silva, sur un centre en retrait de Menez, dans les airs également, et puis c’est tout. C’est bien peu pour une équipe du potentiel du PSG.

On attendait un Paris d’attaque, offensif, a l’image de ses cinq derniers matchs, mais les parisiens sont tombés sur meilleurs qu’eux, tout simplement. Ancelotti voulait que ce match rassure son équipe, mais c’est sûrement le contraire qui s’est produit.

Paris reste deuxième de son groupe, grâce à la différence de buts devant Kiev, et à trois points de leurs adversaires du soir.

Les marseillais quant à eux, jouent demain soir, en Europa League, face aux modestes chypriotes de Limassol.

Retrouvez moi, dimanche soir,  sur le plateau du CanalFootballClub,  et après le match pour le résumé du bouillant OM-PSG.

Tom Masson.

@MassonTom1

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s