PSG-Porto

porto

 

Un PSG convaincant.

  Pour le compte de la dernière journée de phase de poule de Ligue des Champions, le Paris Saint-Germain recevait le FC Porto.

L’occasion pour les parisiens, déjà qualifiés, d’assurer la première place du groupe. Et c’est chose faite, malgré un contexte plutôt tendu, les joueurs de la capitale ont livré une belle partie et se sont imposés 2-1.

Malgré l’absentéisme d’Ibrahimovic ce soir, les rouges et bleus se sont montrés solidaires et ont retrouvé un semblant d’équipe, face à une opposition compliquée et bien en place.

 

« L’objectif, c’est la première place ». Carlo Ancelotti avait clairement dit les choses, deux semaines plus tôt après la victoire sur la pelouse du Dinamo Kiev (2-0). Mais depuis, tout a bien changé. Quatre jours après la contre-performance de ses hommes en terre niçoise, et une défaite 1-2, le coach italien était attendu au tournant. Et c’est le moins que l’on puisse dire, considéré comme principal responsable des difficultés actuelles qui entoure le club parisien actuellement, l’avenir d’Ancelotti s’est quelque peu assombri ces derniers jours.

Le « Mister » avait donc promis du changement, lui qui reprochait à ses joueurs de ne pas mettre assez d’intensité dans les matchs, a décidé d’aligner, à la surprise générale,  un 4-4-2, titularisant Pastore et … Van der Wiel ! Deux joueurs pourtant – eux aussi – en grande difficulté depuis quelques semaines. Un 4-4-2 mis en place pour contrer les ailiers portugais. Des côtés qui avaient fait beaucoup de mal aux parisiens lors de la deuxième journée, et ce match au Portugal. Avec Lavezzi et donc Pastore, à gauche, l’argentin a montré beaucoup d’envie. Assez percutant et très remuant, il aura fourni de bons ballons, à ses coéquipiers dans la profondeur. Défensivement, l’argentin a été davantage friable, crocheté par Danilo avec une grande facilité, il n’a pu que regarder Martinez, seul dans la surface après un errement défensif d’Alex, placer sa tête devant Sirigu. (35 ème, 1-1).

La défense, d’abord fragile en première période, s’est montrée sereine et séduisante au retour des vestiaires. Impeccable, la charnière Silva-Alex a parfaitement empêché les incursions portugaises.

Devant, grâce à un trio d’attaque retrouvé, les joueurs de la capitale se sont montrés très dangereux. Ménez, préféré à Nenê une nouvelle fois, a été extrêmement précieux dans les tâches offensives. Très mobile, il s’est crée un bon nombre d’occasion et a même délivré une passe décisive. À l’entrée de la surface, le français réussit à servir Lavezzi en pleine course, dont la frappe passe en-dessous de Helton. (61 ème). (2-1).

Hier soir, Canal+ diffusait un nouvel épisode des « Revenants ». Aujourd’hui, la chaîne cryptée a une nouvelle fois montré le retour de certains parisiens.Gregory Van der Wiel en est l’exemple parfait. Capable de beaux gestes techniques et de changements de rythme, il aura fait beaucoup de mal tant sur ses montées que en défense, où il aura contré à maintes reprises son adversaire du soir, Rodriguez.

Les parisiens viennent donc de s’adjuger la première place du groupe A. Mais plus que ça, c’est toute une équipe que Paris retrouve ce soir. Une unité et une solidarité collective retrouvée et une envie affichée par chacun aura eu raison de cette belle équipe de Porto. Bon nombre de spécialistes disent qu’en Ligue des Champions, tout se joue souvent à des détails. Ce soir, grâce à cette « arconada » de Helton, les parisiens finissent la phase de poule avec 15 points et peuvent se reconcentrer sur la suite du championnat, dès samedi face à Evian, pour montrer que même en Ligue 1, le PSG peut séduire.

Le match :

Paris convainc, mais pas Ibra !

Les parisiens nous ont offert une belle prestation. Plein d’envie, le PSG s’est crée beaucoup d’occasions notamment par Ibrahimovic. Le géant suédois, très maladroit ce soir, sur des occasions pourtant « faciles » pour lui. (2ème, 23 ème, 86ème). Mais grâce à une tête parfaite, suite à un coup-franc de Maxwell, Thigo Silva a montré le chemin, suivi par Lavezzi en deuxième période, bien aidé par Helton. (33 ème et 61 ème).

De leur côté, les portugais n’ont pas démérité et ont offert une copie plus que correcte. Avec de nombreuses occasions, ils ont longtemps buté sur une défense et un gardien impeccable – notamment une superbe frappe de Martinez (11ème), ou un raté de Lucho (70ème) et ce, malgré l’égalisation survenue deux minutes après l’ouverture du score parisienne, sur une tête de Martinez. (35 ème).

 

Tom Masson

@MassonTom1

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s