Aulas en fait-il trop ?

20130223-154755.jpg

J’aimerais aujourd’hui parler d’une grande personne du football français, président de Lyon depuis 1987, qui a toujours eu une communication et un franc-parler qui aura pu en agacer plus d’un, moi le premier.

Grand artisan de la domination de son équipe au début des années 2000, il paraît aujourd’hui plus agacé et davantage irrité par l’arrivée du PSG et de son directeur sportif sur le devant médiatique. Au plus grand bonheur des spécialistes, Aulas défraie aujourd’hui la chronique, après deux années plutôt terne sur ce plan. Dès l’été dernier, le président rhodanien avait fustigé et humilié ses cadres de l’époque, en parlant de « pharaons et de dinosaures du vestiaire ». Cris, Kallstrom ou Cissokho, étant les principaux intéressés. Pourtant, cela ne ressemble guère au personnage de pousser de la sorte des joueurs cadres et si importants pour le club par le passé. Juninho quin’aura pas connu les mêmes adieux, pourra le confirmer…

Sauf qu’entre temps, Lyon a fini en tête du championnat à la mi-saison (à égalité avec le Paris-SG), et ses sorties médiatiques ont été vite oubliées. Mais maintenant que le club de la capitale semble enfin lancé, à quelques heures du classico, le président Aulas revient en trombe. Les anglais de Tottenham ont été les premiers à subir les foudres de « JMA », jeudi dernier. Ce dernier envoyant un violent tacle aux « Rosbifs » londoniens.

Et depuis, c’est les parisiens qui focalisent son attention. Déjà en décembre dernier, il n’avait pas hésité à monter au créneau, à l’issu de PSG-OL (1-0) où Ibrahimovic avait marché sur la tête de Lovren. Plus récemment le PSG et sa star suédoise en ont encore pris pour leur grade. Après l’exclusion du numéro 10 en huitièmes de finale à Valence, Aulas a réagi en prétextant « qu’avec Ibra tout est possible même l’indulgence… c’est déjà arrivé« , en référence à l’incident Lovren.

Il n’en est d’ailleurs pas resté là en ajoutant, sur son compte Twitter, « Vous vous méprenez en Champion’s League j’encourage le PSG comme il nous a encouragé pendant 12 ans de suite en Coupe d’Europe ! ». Par-ailleurs, dans L’Équipe de jeudi, le patron lyonnais a une fois de plus accusé la chaîne BeInSport, dirigée par Nasser Al-Khelaifi également président du PSG, de faire jouer volontairement l’équipe lyonnaise le dimanche à 14h, dans le but de lui nuire sportivement parlant. Interrogée par la LFP, la chaîne sportive à démenti.

Malgré son tempérament et au-delà de ces propos, Jean-Michel Aulas est surtout un homme d’affaire hors-pair, qui a su amener Lyon au sommet de notre championnat. Il est d’ailleurs, d’après un sondage lequipe.fr, le meilleur président français, avec 60% des voix. Attention tout de même à ne pas tomber dans l’excès face à la notoriété parisienne qui s’améliore de jours en jours…

Tom
@MassonTom1

Une réflexion sur “Aulas en fait-il trop ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s