Une Ligue 1 complètement folle !

20130308-200032.jpg

Incroyable Ligue 1

Notre championnat, souvent décrié pour la pauvreté de ses matchs, peut au moins mettre en avant le suspense présent à tous les étages. Paris n’est toujours pas l’incontestable leader que la France du foot attendait et la course au maintien n’a jamais été aussi indécise. À l’aube de cette 28ème journée, où la Ligue 1 risque de prendre un premier avec le Lyon-Marseille de dimanche et les deux rencontres de bas de tableau, je fais le point.

La titre :

Paris a encore perdu le week-end dernier. Une nouvelle défaite, la cinquième de la saison. Ajouté à cela les 6 rencontres nulles, cela paraît beaucoup pour prétendre à une suprématie sans faille dans notre championnat français. Du coup, les deux olympiques en ont profité. Lyon tout d’abord. Contraint à ne pas recruter pour des raisons financières l’été dernier, il réalise pour le moment un parcours exemplaire en Ligue 1, en s’appuyant notamment sur une attaque convaincante (la deuxième attaque du championnat avec 47 buts, seulement devancé par le leader parisien et ses 49 buts. De son côté, Marseille n’en finit plus de surprendre avec son habitude à gagner avec de faibles différences de but. Les marseillais sont d’ailleurs maîtres sur ce point, puisque 12 de leurs 15 succès ont été acquis grâce un but d’écart, évidemment un record en Ligue 1.

« L’Olympico » de dimanche soir va donc valoir très, très cher dans la quête aux places qualificatives de la Ligue des Champions, mais aussi – un peu -,dans la course au titre qu’ils se livrent avec l’ogre parisien depuis plusieurs mois.

Les objectifs sont bien différents au coup d’envoi du choc de la 28ème journée. En cas de victoire, les lyonnais se rapprocheraient définitivement du leader parisien et par la même occasion, écarterait (définitivement ?) les marseillais de la bataille pour la première place. Mais pour les phocéens, la victoire est indispensable, mais ce match est aussi l’occasion d’effacer la désillusion du match aller et cette cuisante défaite 1-4 au Vélodrome. C’est d’ailleurs la principale motivation d’André-Pierre Gignac : «On va là-bas pour faire un bon résultat et se racheter du match aller. Si on prend les trois points, on reviendra très fort
Face à des lyonnais qui voudront se rattraper après le match nul concédé à Brest (1-1) et repartir de l’avant, la chose sera loin d’être facile. Bref, on s’attend à un gros match à Gerland et surtout à voir des buts puisqu’une seule rencontre ne s’est soldée sur un score nul et vierge lors des 42 OL-OL. Ça promet alors que les parisiens joueront Nancy demain au Parc des Princes (17h).

L’Europa League :

Avec le retour de Lille et Montpellier dans la bataille, la ruée vers la 4ème place s’annonce ardue pour Saint-Étienne, Nice, Rennes et dans une moindre mesure, Bordeaux. Une semaine après sa victoire sur les azuréens (4-0), les verts semblent avoir pris une option. En cas de succès vendredi soir en Bretagne, on ne voit vraiment pas ce qui pourrait les arrêter… Plus que jamais motivé à rendre hommage à Jeremy Clément, blessé, il explique : « Nous aimerions bien qu’au retour de Jérémy Clément, la saison prochaine, l’équipe dispute de gros matches. » À tel point qu’ils pourraient se retrouver sur le podium, lundi matin, si les marseillais venaient à perdre à Gerland. Attention tout de même aux lillois qui enchaînent les victoires, dont la dernière en date face aux bordelais (2-1), ainsi qu’aux montpelliérains qui realiśent un parcours de champions depuis plusieurs semaines. Ils sont encore 7 à pouvoir prétendre à deux places européennes, ça s’annonce tendu…

Le maintien :

Troyes – Reims et Evian TG-Sochaux. 4 des 5 derniers qui s’affrontent. À 10 matchs de la fin, si cette 28ème journée n’est pas primordiale dans la lutte pour le maintien, je n’y comprends plus rien… Troyes pourrait se donner un peu d’espoir, Reims s’offrir un grand bol d’air, après son succès face au PSG (1-0), même topo pour Sochaux en cas de succès chez les hauts-savoyards qui pourraient quitter la zone rouge avec 3 points, au profit de leurs adversaires du soir. Autant vous dire que ces équipes doivent être tendues avant de s’affronter. Pour moi, Troyes et Nancy sont condamnés à descendre. Après il reste une place à attribuer. Et pour cette 18ème place, je vois bien l’Evian TG redescendre à l’étage inférieur. Mais cette Ligue 1 est tellement folle que dans 3 mois l’inverse pourrait encore être possible. Hubert Fournier l’entraîneur rémois en est conscient : « Ce match contre Troyes conditionne une bonne partie de notre fin de saison. Il faudra justement être mobilisé à 100%. » Et c’est le cas pour toutes ces équipes…

Voilà, comme vous pouvez le comprendre, le suspense reste donc entier à 10 journées de la fin, et ce, à tous les étages. Si vous voulez mon avis, Lyon accrochera la C1 en compagnie de … Saint-Étienne ! Et oui, au vu de leurs parcours et de la qualité de jeu qu’ils proposent, ils mériteraient sans contestation de décrocher une place dans la plus belle des coupes d’Europe. La 4ème place serait alors promise à Marseille alors que Lille accrocherait la 5ème… Quand pensez-vous ? Pour ma part, j’ai hâte d’y être !!!

Tom

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s