La Ligue 1 est-elle foutue ?

20130313-231641.jpg

Profitant de quelques jours à Amsterdam, jai feuilleté les pages d’un mensuel sportif néerlandais. J’y ai vu, du moins j’ai pu me rendre compte que le football français n’y était à aucun moment traité, les autres championnats étrangers lui étant grandement préférés. C’est loin d’être une surprise, mais ça m’a permis de me demander réellement pourquoi notre Ligue 1 était si impopulaire. Après plusieurs jours de recherches, voici mon enquête.

Le PSG-OM du 24 février et sa diffusion dans près de 150 pays ne reflète que peu la triste réalité d’aujourd’hui. Le football français n’intéresse pas, ne plaît guère et se trouve loin derrière les autres championnats majeurs en terme de popularité. En effet, d’après une enquête réalisée en janvier denier par le cabinet de conseil Kurt Salomon, les clubs de l’hexagone ne plaisent qu’à l’intérieur du pays. À titre de comparaison, les 20 clubs français atteignent tout juste les 6 millions de fans sur leurs pages officielles Facebook, quand les équipes anglaises et les espagnoles arrivent respectivement à 80 et 75 millions de fans. Sincerement, ça me laisse perplexe, mais là encore c’était attendu.

L’étude va même plus loin, en enquêtant sur la nationalité de ces fans. Là encore, les chiffres s’avèrent accablant pour notre football. Par exemple, Barcelone, club le plus populaire sur le réseau social avec plus 40 millions de « likes », dénombre seulement 4 % de fans locaux. Tandis que l’OM et ses 2,4 millions de fans Facebook totalisent plus de 61 % de passionnés de « vrais » marseillais. Une nouvelle preuve que la Ligue 1 a du mal à franchir les frontières… Des statistiques sans appels que seul le Paris Saint-Germain semble en mesure de changer. En près d’un mois, le club parisien a enregistré l’arrivée de 200 000 nouveaux sympathisants. Le début de l’effet Beckham ?

20130314-104246.jpg

Pour essayer de comprendre pourquoi un tel désintérêt des étrangers pour notre championnat (sans compter le fait que le parcours des clubs français en Coupe d’Europe s’est avéré assez médiocre ces dernières années et que peu de star de renoms foulaient les pelouses de notre beau pays jusqu’à maintenant), j’ai essayé d’y trouver une réponse dans la santé actuelle du foot français. Malgré l’arrivée de nouvelles vedettes en France, une chose est certaine : la Ligue 1 souffre. Des stades qui ne se remplissent plus, des audiences qui s’effondrent, des joueurs qui s’exilent ou encore des clubs qui ne cessent de plonger sur le plan économique, ajouté à cela le désamour du public pour le ballon rond après l’épisode Knysna, le championnat et plus en général, le monde du football français est aujourd’hui dans un état critique.

Petit rappel des faits : après les fiascos de la Coupe du Monde et du Championnat d’Europe de juin dernier, 80% des français ont avoué ne plus avoir aucun sympathie envers l’équipe de France. Bien plus que cela, nos compatriotes se sont éloignés du football (8% de licenciés en moins en 4 ans) et donc de la Ligue 1. Des faits qui se répercutent aujourd’hui sur le bien-être du football national. Alors qu’en est-il vraiment aujourd’hui ?

Sur le plan économique tout d’abord, la LFP mais aussi la majorité des clubs risquent de souffrir. Avec 60 millions d’euros de pertes cumulées pour les clubs de première division, pour la saison 2011/2012, certaines équipes sont dans l’obligation de se séparer de leurs meilleurs éléments pour tenter de rééquilibrer leurs comptes. C’est pour cette raison – en partie – que Lyon s’est séparé de nombreux cadres au marché estival mais aussi qu’un grand nombre de joueurs importants de Ligue 1 ont quitté le pays cette hiver (exemple de Newcastle). La formation est donc grandement privilégiée dans certaines écuries. Une bonne formation permettrait une revente certaine, et donc une valeur ajoutée évidente sur la vente du joueur. Mais là encore problème, si une minorité d’équipes ont dores et déjà privilégié cette méthode, d’autres en sont loin. Lyon, Rennes mais surtout Sochaux ainsi que 5-6 équipes font figure d’exception face aux autres clubs français qui sont encore bien à la traîne.

20130314-103816.jpg

Bref, avec la baisse des droits TV depuis cette année (-9%), du taux de remplissage des stades qui a chuté de 5 points en une saison mais aussi des retours sur investissement de plus en plus rares, certaines équipes se retrouvent dans le rouge. Ils se doivent donc de trouver une solution. La solution « PSG », celle de trouver un nouvel investisseur, capable d’aider financièrement leur club, en font rêver plus d’un. On sait que Jean-Michel Aulas (Lyon), Michel Seydoux (Lille) mais aussi Vincent Labrune (OM) ont commencé leur quête. Le « naming » pourrait aussi être une solution, après la construction ou la rénovation des stades en vue de l’Euro 2016. Des nouveaux stades avec une capacité plus élevée qui permettraient donc d’augmenter les recettes billetterie. Mais comme je le dis plus haut, les stades ont du mal à afficher complet cette saison. Et vous l’aurez compris, pas de public = pas de recette.

Alors évidemment, l’audience qui baisse et les stades qui sonnent creux ne peuvent pas être le fruit du hasard. Hormis le prix des billets qui peuvent être conséquents dans certains stades, je pense que c’est surtout le spectacle proposé notre championnat qui ne déchaîne pas les passions. Alors pour vérifier si la Ligue 1 était vraiment ennuyeuse ou si c’était une idée reçue, j’ai fait parler les chiffres. J’ai compté, nous avons eu 20 0-0 en 28 journées, soit 7,3% de matchs aux scores nuls et vierges. Et encore, plus du quart des matchs ont fini sur un score avec un but ou moins (26,73 %) ! Il est évident que les championnats étrangers sont bien meilleurs que nous sur ce plan là. La Bundesliga, la Liga, la Premier League et la Série A ont respectivement 18,22% (avec un championnat à 18 équipes), 24,08%, 24,13% et 24,65%. On est donc le championnat qui a eu le plus de matchs avec un score d’un but ou moins. Deux points d’écart sur l’Italie, un chiffre que je trouve impressionnant. J’en ai donc déduis que notre championnat est le plus ennuyeux d’Europe, en partie à cause d’une grande majorité d’équipes très physiques et particulièrement défensives. Une conclusion peut-être trop hâtive quand on sait que la qualité d’un match ne se résume pas à son score mais tout de même, lorsqu’on se retrouve derniers d’un tel classement depuis plusieurs années il y’a peut-être un problème. Alors si on résume, avec toutes les « brillantes » performances de nos clubs français (sourires) en Europa League principalement, mais aussi le manque de stars suffisamment connues jusqu’à cette année et l’arrivée d’Ibra, Beckham, etc, c’est sûrement la cause de ce désintérêt des étrangers. Des étrangers qui préfèrent d’ailleurs regarder des matchs portugais et hollandais plutôt que des matchs français…

L’avenir ne s’annonce donc pas joyeux pour la France du foot, qui va devoir revoir rapidement son modèle économique s’il veut éviter de suivre l’exemple actuel des clubs espagnols. Les matchs de l’Equipe de France et des performances séduisantes en Coupe d’Europe du club de la capitale, ajoutés aux probables nouvelles arrivées de joueurs de classe mondiale (Rooney, Ronaldo…?), pourraient permettre à la Ligue 1 d’augmenter sa visibilité à travers le monde. Et la guérir définitivement ? C’est tout ce qu’on espère…

 

Tom Masson

2 réflexions sur “La Ligue 1 est-elle foutue ?

  1. ClemTlse dit :

    Cher Tom

    Plutôt d’accord avec cette analyse, à deux points près :

    – Le naming n’est absolument pas une solution et représente peanuts pour un club typique de L1. Si les chiffres les plus fous (100 M€ pour la banque QNB du Qatar ? Pas encore de confirmation sur ce montant absurde) ont circulé pour le Parc, le naming de la MMA Arena Valenciennes rapporte 1M€/an pendant 10 ans. Seulement six fois moins que le Bayern (6M€/an pour l’Allianz Arena) pour lequel le naming représente moins de 2% du budget.

    – A part pour la Bundesliga, championnat notoirement spectaculaire, la différence de 2% entre les 3 autres championnats et la Ligue 1 n’est même pas significative du point de vue statistique (je parle bien au sens mathématique). On parle donc de 5-6 matches de plus sur 280 se soldant par moins de 1 but, alors que la variation purement statistique attendue est d’un peu plus que 7 matches.

    Dommage d’avoir inclus ces deux points absolument pas pertinents dans une analyse plutôt juste sur le reste. Les piètres performances en coupes d’Europe, vitrines internationales, ne peuvent que rebuter l’amateur de foot étranger. Le classement européen (en 2008) par nombre de coupes d’Europe gagnées est éloquent :

    United Kingdom* 31 coupes d’Europe 11 C1 10 C2 10 C3
    Espagne 29 coupes d’Europe 11 C1 7 C2 11 C3
    Italie 28 coupes d’Europe 11 C1 7 C2 10 C3
    Allemagne 17 coupes d’Europe 6 C1 5 C2 6 C3
    Pays Bas 11 Coupes d’Europe 6 C1 1 C2 4 C3
    Portugal 6 coupes d’Europe 4 C1 1 C2 1 C3
    Belgique 4 coupes d’Europe 0 C1 3 C2 1 C3
    « Russie » 3 coupes d’Europe 0 C1 2 C2 1 C3
    France 2 coupes d’Europe 1 C1 1 C2 0 C3
    « Yougoslavie » 2 coupes d’Europe 1 C1 0 C2 1 C3
    Suède 2 coupe d’Europe 2 C3

    Si les joueurs français sont reconnus (et notamment quand ils jouent à l’étranger et pour les résultats de l’EdF depuis 1958, quoi qu’on en dise), pourquoi s’intéresser particulièrement à une compétition 9ième au palmarès des clubs ??? Vous vous intéressez au championnat suédois ou croate/serbe/bosniaque, vous ?

    • tommasson1970 dit :

      Le naming peut s’avérer très précieux pour certains clubs qui sont à quelques millions près. Déjà, le MMA Arena est au Mans et non à Valenciennes, et tout le monde connait la situation économique du club et vous ne serez pas surpris que je vous dise qu’ils sont bel et bien à 1 millions. Je ne suis pas d’accord avec vous sur ce point.

      Ensuite pour le nombre de buts, la France est loin derrière depuis pas mal de temps et j’aurais du faire la moyenne des années pour que ce chiffre soit bien significatif.

      Merci pour votre commentaire en tout cas, cest sympa à bientôt.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s