France-Espagne

20130326-233527.jpg

Équipe en fin de cycle, incapable d’enchaîner les matchs… On avait sans doute enterré un peu vite les espagnols, double champions d’Europe et champions du monde en titre, avant le choc du groupe I. Dans LE match de l’année, la Roja s’est imposée avec brio et maîtrise.

Pourtant, ce n’est pas faute d’avoir fait preuve de motivation. Dès l’entame de match, les tricolores ont essayé mais on surtout faillit dans le dernier geste, une dernière passe, un tir contré, bref la réussite a fuit l’Equipe de France ce soir. L’occasion de Franck Ribéry en est la preuve. La plus grosse opportunité tricolore de la soirée, aurait sans doute ou faire basculer le match vers une autre issue, si le numéro 7 bavarois avait un peu plus maîtrisé son contrôle, qui lui aurait peut-être permis d’aller battre Victor Valdès, tout seul. (44ème).

La défense ibérique s’est donc montrée imprenable ce soir, résistant aux tentatives de Valbuena (1ère), Matuidi (2ème, 64ème) mais aussi, Ribery servi sur un plateau par Sissoko (81ème) avant que Valdès ne repousse avec brio une dernière tête d’Evra à trois minutes du terme. Benzema, quant à lui, a une nouvelle fois été invisible. Conspué par le public du Stade de France à sa sortie du terrain (81ème), il a atteint les 1000 minutes sans inscrire le moindre but. Sur plus de 50 tirs, cela parait extrêment faible. Mais cela reste un autre débat. Le 4-3-3 de « DD » a quelques peu déçu ce soir, alors qu’on attendait davantage les trois milieux ainsi que les deux latéraux, Jallet et Evra, qui n’ont pas toujours fait les bons choix.

Les espagnols, et leur possession de balle étouffante (78% en 1ère période), ont aussi eu les opportunités. Mais ont surtout su en profiter. Avec son milieu toujours imprenable et sa maîtrise du ballon impeccable, la Roja a bien failli refroidir 80 000 personnes dès la 4ème minutes, lorsque Xavi, le maître à jouer espagnol, a envoyé une balle de but certaine au dessus de la cage française. Le milieu barcelonais a été de nouveau proche d’ouvrir le score 15 minutes plus tard, sur la première frappe cadrée du match, bien stoppée par Lloris. (18ème)

Souvent meilleur tricolore et dernier rempart en or, le gardien des Spurs est ce soir passé à côté de sa rencontre. Juste avant le repos, après une faute sur Pedro, il aurait dû offrir un penalty aux champions du monde. Le penalty oublié par l’arbitre a été loin d’empêcher Pedro d’en rester là. L’attaquant espagnol, peu après le retour des vestiaires, a profité de la meilleure des façons d’un flottement certain de l’arrière garde tricolore, où le laxisme de Jallet et l’erreur de placement d’Evra, ajouté à une faute de main de Lloris, auront offert le but au barcelonais. (58ème).

En fin de match, l’Espagne s’est contentée de gérer une partie assez maîtrisée. 30 dernières minutes qui verront Cabaye et Pogba signer leur suspension pour le prochain match contre la Géorgie. Mais l’important n’est pas là, 4 jours après avoir breaké grâce à une belle victoire contre ces mêmes géorgiens, les ibériques reprennent la main avec un point d’avance. Le route pour Rio sera donc encore très longue…

Tom

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s