Barcelone-PSG, Ligue des Champions

987646-16090662-640-360

Si proches…

Ce PSG est en passe de défier toutes les lois du football. Voués à la déroute face aux géants barcelonais, les parisiens ont pourtant réussi ce que personne n’attendait, faire vaciller le FC Barcelone. Malgré cette performance, le PSG est ce soir éliminé de la Ligue des Champions après son magnifique match nul au Nou Camp (1-1).

Mais le club de la capitale peut être fier. Fier de sa performance et surtout fier d’être parvenu à contrer le club catalan pendant 71 minutes. L’équipe de la capitale s’est montrée incroyablement séduisante grâce à une solidarité exceptionnelle et une mise en place tactique admirable. Loin d’être impressionnés, les parisiens ont fourni un combat hors du commun. Malheureusement, à la différence de leur dernier quart de ligue des Champions 18 ans auparavant, toute cette détermination n’aura été suffisante…

Et pourtant, cela ne s’est pas joué à grand chose… Le PSG a clairement été maître du jeu. Dès la première période, les parisiens ont été à deux doigts de faire craquer le grand barca. Mais voilà, Valdés, déjà performant au match aller, s’est mis à barrer la route de parisiens qui aurait mérité de mener au score bien plus tôt. Que ce soit devant des occasions de Lavezzi (24e), Lucas (28e) et Alex (29e), ou encore d’Ibrahimovic (40e), le dernier rempart catalan a été impérial. La libération – méritée – est toutefois arrivée à la 50ème, grâce à une superbe réalisation de Pastore. « El Falco », symbole de ce PSG conquérant, par sa performance grandiose, est venu battre le gardien catalan d’un subtil ballon piqué à la suite d’une superbe ouverture d’Ibra. Pendant 20 minutes, les parisiens ont tenu leur billet pour le dernier carré de la plus belle des compétitions, jusqu’à ce que Messi ne sorte du banc.

Absent au coup d’envoi, l’argentin a clairement manqué au collectif catalan qui a semblé perdu sans sa pépite argentine. C’est d’ailleurs lui qui est à l’origine de l’égalisation. D’une passe magnifique pour Pedro, il est venu détruire quasiment à lui seul les espoirs de grandeurs du club parisien. (71ème). Déterminant, c’est le moins que l’on puisse dire. Le Barca a semblé chercher un second souffle pendant quasiment une heure de jeu, tant le pressing des parisiens était étouffant et leur difficultés à créer le jeu dans de si petits espaces ont été criantes. Pour preuve, le barca n’a eu que deux occasions dans cette rencontre. Un coup-franc de Xavi à la première minute, et.. le but ! C’est d’ailleurs sur ces deux actions que les catalans ont cadré leur deux seules frappes du match. Sur 23 tentatives, cela n’est pas très glorieux.

Le PSG a jusqu’au bout tenté, essayé de provoquer la défense adverse dans le but de rendre possible l’impossible. Lucas, intenable sur son côté droit, ainsi que Lavezzi et Pastore qui avaient réussi de façon merveilleuse à se projeter vers l’avant, ont péché physiquement au fil des minutes après avoir tant donné. Les deux dernières occasions de Pastore (58ème) et d’Ibra (60ème), n’y changeront et le peuple catalan survolté après l’entrée de son génie ne s’y trompera pas : Barcelone a douté, mais n’a pas coulé. Le navire parisien n’a peut-être pas gagné la bataille du terrain ce soir, mais a toutefois gagné le combat des coeurs. Et c’est déjà énorme.

Tom

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s