Valenciennes-OM : Marseille, la passe de trois

20130824-191648.jpg

Après ses deux satisfaisantes premières victoires, facilement acquises contre Guingamp (3-1) et l’Evian TG (2-0), l’OM nous avait (presque) fait oublier son ennui et sa peine à faire du jeu de l’année passée. Pourtant, les marseillais ont semblé retrouver de ces airs là, en ce samedi après-midi pluvieux de fin d’été, du moins jusqu’à la 84ème minute et le but, presque miraculeux, de Gignac en fin de match.

Pendant 80 minutes, particulièrement en seconde période, les marseillais auront souffert et ont souvent frôlé la correctionnelle. Car même si Valenciennes a été proche de couler lors des 45 premières minutes, les nordistes sont revenus des vestiaires avec des intentions bien plus marquées. Dès la reprise, Bahebeck a poussé le gardien olympien à la parade, (49ème) après avoir été à deux doigts de tromper ce-dernier en première période, après un remarquable service de Melikson dans la surface (19ème). Alors il y’a aussi eu des frappe de Mater en première période (23ème) et de Néry en seconde (79ème) mais c’est avant tout le manqué de Chitu seul face au but après une frappe puissante de Dossevi, contrée par Nkoulou, que les valenciennois pourront regretter (82ème). Car même si Nguette aurait pu égaliser quasiment instantanément après pris le but, la réussite et la chance n’était assurément pas du côté nordiste cet après-midi. Et ce n’est pas la générosité et l’envie qu’ils ont dégagé aujourd’hui qui aura pu faire quelque chose à ça.

Parce que dans le foot, quand on loupe tant d’occasions franches, on se fait souvent punir. Et Marseille a su le faire. Il aurait d’ailleurs pu (dû ?) le faire bien plus tôt. Car pour le coup, les occasions n’ont pas manqué. Davantage la précision et la concentration. Si Payet ne peut pas grand chose sur son tir enroulé par Angoua (4ème), Gignac sur son lob manqué face à un but délaissé par Penneteau et sur une frappe croisée du droit a manqué des occasions qui, pendant 85 minutes, aurait été bien regrettées par le clan olympien. Ayew de la tête (29ème) et Valbuena d’une somptueuse demi-volée aux 30 mètres auraient également pu faire mouche (41ème). Mais le principal n’est pas là, Marseille a gagné et remporte sa troisième victoire de rang et c’est ce qu’on retiendra. Même si celle dernière a été acquise à l’arrachée et sans aucune maîtrise, c’est bel et bien l’OM qui pointe à la première marche du classement ce soir.

Tom Masson
@MassonTom1

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s