ASM-OL : Monaco joue avec le feu

20131027-191844.jpg

On a beau avoir investi plus de 160 millions d’euros dans les transferts, on peut aimer à se faire peur. C’est, du moins, la théorie que l’on trouve après les trois derniers matches des monégasques en Ligue 1. Après avoir concédé deux nuls contre Reims (1-1) et Sochaux (2-2), l’ASM s’est une nouvelle fois offert quelques frayeurs cet après-midi, en recevant Lyon. Si Monaco l’emporte finalement 2-1 grâce à deux (très) jolis buts d’Obbadi (28ème) et Falcao (34ème), il a été loin d’être séduisant et maître de son sujet en seconde période, permettant même aux lyonnais d’y  croire, grâce à la réduction du score de Gomis (59 ème).

Monaco s’est fait peur

Comme dit plus haut, Monaco a donc joué avec le feu. Pourtant, au terme d’une première période plutôt satisfaisante, pleine de maîtrise et de réalisme, on ne voyait pas d’autres scénarios qu’une victoire monégasque ce soir. D’entrée de jeu, les rouges et blancs ont poussé. Avant l’ouverture du score d’Obbadi, une demi-volée du droit somptueuse, et le but du break inscrit par Falcao d’une balle piquée, Monaco a eu, plusieurs fois l’occasion de se mettre à l’abri, et de réduire définitivement les espoirs de lyonnais aux abois au terme des 45 premières minutes. D’un premier danger sur un centre de Rodriguez (3ème), d’occasions franches de Falcao (5ème, 25 ème) à une opportunité de Carrasco (22ème), l’ASM a eu les opportunités. Toutefois, si Carrasco a trouvé le poteau en deuxième période (64ème), c’est une toute autre performance qu’a livré le principal concurrent au titre du PSG lors du second acte.

Et c’est peu dire. Du déchet technique, des mauvais choix, et des erreurs individuelles criantes auxquelles le club du rocher ne nous avait pas (ou peu) habitué depuis le début de la saison. La réalisation, de la tête, de Gomis en est d’ailleurs la preuve. Sur un centre de Bedimo, l’international français s’est retrouvé étrangement seul au milieu de la surface, lui permettant d’ajuster Subasic sans aucune difficulté. Monaco a donc, une nouvelle fois, encaissé un but de la tête et aurait même pu en prendre un deuxième sur une ultime décision de Gomis, bien sauvé par le portier de l’ASM. (65ème). Et s’il a commis une petite bourde devant Briand (42ème), il aura été précieux à son équipe, Subasic. Même quand il n’y pouvait rien, il profitera de deux erreurs de ce même Briand, notamment une maladresse du gauche (79ème) pour permettre à son équipe de s’imposer.

Avec cette nouvelle défaite, cette fois-ci peut être plus sévère qu’à l’habitude,Lyon tombe encore un peu plus dans la crise et ne cesse de s’enfoncer dans la deuxième partie de tableau. 12 points sur 33, l’OL réalise actuellement le pire départ de son histoire. Il se faudra de réagir, et ce, dès contre Guingamp le weekend prochain. État d’urgence déclaré. De son côté, Monaco aura donc souffert, beaucoup par moments, mais arrive finalement à s’imposer et à renouer avec la victoire. S’il veut concurrencer un PSG en feu, il devra impérativement corrigé la suffisance et les défaillances techniques qui lui ont fait défaut lors des 45 dernières minutes. Pour autant, cette victoire permet aux joueurs du rocher de reprendre provisoirement la tête du championnat en attendant le match du PSG ce soir. Le semaine prochaine, un autre choc attend les protégés de Ranieri avec un déplacement périlleux à Lille. Mais cette fois, il ne faudra pas jouer avec le feu une nouvelle fois, au risque de se brûler.

Tom MASSON

@Massontom1

20131027-192102.jpg

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s