Un week-end en Ligue 1 : Tops/Flops de la 24ème journée

J’ai aimé
La détermination d’Ajaccio

20140210-173336.jpg

Comme quoi, on peut être bon dernier du championnat, aujourd’hui à 9 points du 17ème, et continuer de s’accrocher. Face à des rennais aussi inconstants qu’énervants, les corses ont crânement jouer leur chance et se sont offerts une lueur d’espoir en s’imposant, pour la première fois depuis la 7ème journée et un succès face à Lyon, contre Rennes, donc (3-1). Plus que le résultat, j’ai surtout apprécié l’envie et la rage des ajacciens d’y croire jusqu’au bout. Le chemin vers le maintien est encore long, beaucoup les condamnent déjà, d’ailleurs, mais pourquoi. « Keep calm and dream on », comme on dit.

J’ai pas aimé
La déroute niçoise

20140210-173229.jpg

Une fois de plus, et ils commencent sans doute à en avoir l’habitude, Nice est rentré bredouille de son déplacement dans le nord. (Défaite 2-1 contre Valenciennes). Pour la 9ème fois cette saison, les azuréens se sont inclinés hors de leur base. Hormis leur tourisme récurrent qui devient de plus en plus pénible, j’avais envie de remettre en cause l’envie et la motivation du groupe niçois actuellement. Quand on voit les errances défensives et le peu de situations offensives lors de la rencontre de samedi soir, il y’a quand même de quoi se poser des questions… Longtemps, Ospina a maintenu son équipe hors de l’eau mais au final Waris – sur une énième approximation défensive de la charnière Bodmer-Genevois. On peut être inquiet, encore un peu plus quand on s’attarde sur leur classement actuel, loin des ambitions affichées en début de saison…

La perf
Monaco-PSG, un choc, un vrai !

20140210-173307.jpg

Plus que de retirer une équipe au profit d’une autre dans cette rubrique, j’avais envie de souligner le très bon match que nous ont offert Monégasques et Parisiens hier soir. Un choc comme on les aime, avec au final un score nul qui laisse l’ombre d’un suspense sur l’issue finale du championnat. Reste que j’ai passé une bonne soirée devant ce match, surtout en première période ou l’intensité physique et morale a parfois atteint des sommets. En seconde période, le rythme s’est un peu calmé et le coaching de Ranieri après le changement de dispositif et le CSC de Thiago Silva sont à noter. Le PSG mène encore la danse de 5 points mais les joueurs du Rocher n’ont pas l’air prêts à arrêter le bal qu’ils disputent avec leurs homologues parisiens depuis le début de la saison.

Le bide
L’imbroglio Corchia

20140210-173401.jpg

À défaut d’avoir trouvé un réel « bide » sur les pelouse françaises ce weekend, quoique le TFC-ASSE de vendredi est pas mal en terme d’échec, j’avais envie de m’interroger sur l’attitude de la DNGC à propos du transfert avorté de Sebastien Corchia, capitaine de l’équipe de France espoir, et latéral néo-lillois (enfin presque). Enfin presque car la non homologation de cd transfert à quelque peu changé la donne. Le jeune défenseur est aujourd’hui en attente, un recours auprès de la CNOSF a été déposé, et s’entraîne, à part. J’ai du mal à comprendre comment une telle situation a pu arriver, et pourquoi le joueur, aujourd’hui dans l’impasse, ne peut recevoir aucune information sur son avenir. Il pourrait rentrer à Sochaux, jusqu’en juillet, et se battre pour le maintien, ou rester dans le nord et participer à la lutte au podium. Troublant.

Tom Masson

Publicités

2 réflexions sur “Un week-end en Ligue 1 : Tops/Flops de la 24ème journée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s