Mon Équipe-Type – Ligue 1 Saison 2013/2014

Un peu tardivement il est vrai – une semaine tout juste après le verdict final – je vous fais part de « Mon » Équipe-Type, composée des joueurs qui, à mon sens, ont été les meilleurs cette saison. Un choix difficile s’est donc présenté, entre joueurs décisifs, joueurs capables de coups d’éclats mais inconstants et les « noms », pas franchement brillants cette année. J’ai donc tranché. Voici ma compo :

20140524-195434-71674366.jpg

Vincent Enyeama (Lille) : Face à Salvatore Sirigu, couronné du titre de meilleur Gardien de la saison, j’ai finalement opté pour le rempart lillois, bien qu’un peu moins décisif et plus friable sur la deuxième partie de la saison. Car la performance qu’a réalisé Enyeama lors de la première moitié du championnat est juste époustouflante. 1076 minutes dans prendre de buts, des arrêts de grandes classes. Chapeau.

Serge Aurier (Toulouse) : Même si Sebastien Corchia, pour sa saison pleine de courage et de brio avec Sochaux aurait pu prétendre à une place dans cette composition, je n’ai pas longtemps hésité. Serge Aurier, défenseur le plus décisif d’Europe – avec 6 buts et 6 passes décisives – a été énorme. C’est donc, logiquement, que j’en fais mon latéral droit.

Loic Perrin (St-Étienne) : Quelle saison de la part du stéphanois ! Peut-être la meilleure de sa carrière, d’ailleurs. Les 74% de duels gagnés – record pour un défenseur cette saison -, et les 6 buts inscrits par le capitaine des verts sont le symbole de cette magnifique année. Des performances qui lui ont valu une convocation chez les bleus, la première de sa carrière.

Marko Basa (Lille) : Si Silva, considéré par beaucoup comme le meilleur défenseur du monde (moi le premier !), aurait, au premier abord, pu sembler incontestable dans cette compo, sa fin de saison m’aura beaucoup déçu. Des erreurs inhabituelles, un manque d’envie criant, le brésilien ne nous avait pas habitué à de telles sorties. C’est pourquoi j’ai choisi Marko Basa, auteur d’une très bonne saison, symbolisée par l’imperméabilité des nordistes, avec tout juste 26 buts encaissés.

Henri Bedimo (Lyon) : Le latéral lyonnais a sans doute retrouvé son niveau de l’année du titre avec Montpellier, cette année. Une saison admirable, accompagnée de 8 passes et 1 but ! Logique.

Thiago Motta (Paris) : La force tranquille du PSG. Parfois décrié pour son caractère impulsif et ses talents de comédiens, je suis pourtant fan de ce joueur. Impeccable dans la récupération, parfait dans la relance, Motta rassure a lui seul l’arrière garde du PSG. Il est d’ailleurs le milieu qui réussit le plus de passes en Ligue 1, avec 93% de passes réussies.

Marco Verratti (Paris) : La fougue et l’insolence incarnées en un seul joueur. Le jeune milieu italien possède un talent rare au milieu de terrain. S’il reste parfois inconstant – ce qui lui aura valu un passage sur le banc – il a été décisif cette année, malgré une deuxième partie de saison un peu moins bonne. Élu Meilleur espoir, il saura attendu au tournant la saison prochaine.

Rémi Cabella (Montpellier) : Lui, aussi, aura réussi sa saison. Probablement pour la dernière année sous le maillot de Montpellier, Cabella a encore pris un peu plus de poids au sein de l’entrejeu montpelliérain. Véritable dynamiteur, il aura rendu fou certaines défenses françaises, jusqu’à inscrire 14 buts, délivré 5 offrandes et reçu une sélection chez les bleus. Bon vent.

James Rodriguez (Monaco) : S’il a mis un peu de temps à s’acclimater au championnat français, sa deuxième partie de saison s’est avérée incroyablement bonne. En tant que numéro 10, il s’est avéré indispensable avec Monaco. Au bout, 9 buts et 12 passes. Vraiment prometteur.

Alexandre Lacazette (Lyon) : Parfois attaquant, parfois meneur de jeu, parfois sur le côté, Lacazette s’est montré comme un joueur multitâche cette année. Particulièrement généreux dans les efforts, c’est assurément le lyonnais le plus décisif cette année. S’il l’OL a réussi une telle fin de saison, c’est en partie grâce à lui. Avec 18 buts, il s’est d’ailleurs fait appeler par Deschamps avec les réservistes. Et on serait presque déçu qu’il ne soit pas avec les 23, finalement.

Zlatan Ibrahimovic (Paris) : Je ne sais même pas s’il est très utile de justifier la présence du suédois dans cette compo. L’homme ultra-décisif du côté de la capitale, il aura encore éclaboussé la Ligue 1 par ses coups de génie et ses buts improbables (dont celui contre Bastia, auréolé du titre de plus beau but de l’année). Avec 26 réalisations, il aura été moins finisseur que l’année dernière. Mais bien plus impliqué et généreux au sein de l’équipe. Et ça s’est vu.

Aboubakar (Lorient), Kalou (Lille), Toulalan (Monaco), Hamouma (St-Étienne), Gonalons (Lyon), Corchia (Sochaux), Silva (PSG), Kjaer (Lille), Ruffier (St-Étienne), Sirigu (PSG) ou encore Costil (Rennes) m’ont aussi beaucoup plu. Mais jusqu’à aujourd’hui, une équipe n’est encore que composée de 11 joueurs. Pour l’instant 🙂

PS: On se retrouve pour la Coupe du Monde, début le 13 juin, avec un dispositif un peu spécial sur mon blog. On en reparlera.

Tom Masson.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s