10 raisons pour lesquelles la France va gagner la Coupe du Monde

À 3 jours du lancement du mondial brésilien, je vous propose de découvrir -en avant première – les 10 raisons pour lesquelles l’Equipe de France sera sacrée Championne du Monde au soir du 13 juillet prochain. Fiabilité assurée et vérifiée, vous ne pourrez pas dire que vous n’étiez pas prévenus.

 

1.Grâce à un esprit de groupe irréprochable

20140609-135039-49839031.jpg

Même si la communication autour de cette équipe, depuis la qualification face à l’Ukraine, est un facteur indéniable, ces 23 bleus ont l’air vraiment heureux ensemble. Il n’y a qu’à voir les différentes photos postées par les joueurs sur les réseaux sociaux avant le décollage, ce matin, pour s’en rendre compte. Je reste persuadé qu’il y’a eu un « avant et un après » France-Ukraine au niveau de l’état d’esprit. Envie de croire en tout cas, que les désaccords et les tensions qui avaient pourri le groupe lors des Championnats d’Europe 2008 et 2012 et du mondial Sud-Africain sont loin derrière nous. Une équipe unifiée, c’est ça qu’attend tout un peuple.

 

2.Pour surfer sur la vague

20140609-135137-49897673.jpg

Il y’a de ça encore un an, faire guichets-fermés lors d’un match amical des bleus n’était pas chose aisée. Hier, qui plus est face à la modeste équipe de Jamaïque, le stade Pierre-Mauroy de Lille a fait le plein (battant au passage un record d’affluence !). Il est certain que les français se mettent à croire en cette équipe. Il n’y a qu’à voir la côte de popularité des bleus monter en flèche depuis quelques mois et le nombre de supporters aux entraînements ou à la sortie des hôtels pour recueillir quelques photos et autographes… L’équipe de France est sur une dynamique de résultats, certes, mais elle surfe aussi sur une vague d’amour. Continuez de glisser…

 

3.Jouer un rôle d’outsider

Bien que Lionel Messi himself ait d’ores et déjà fait de la France « un de ses principaux favoris », les bleus auront davantage un rôle d’outsider à défendre. À l’instar de l’Italie en 2006, notamment, ils sont capables de ramener un beau résultat de ce mondial. Si je vous annonce qu’ils seront champions, même une demie ou un quart serait déjà énorme. En sortant d’un groupe plutôt abordable (Équateur, Suisse, Honduras), on n’est jamais à l’abri d’une surprise une fois en huitièmes, en prenant les matches après les autres. Et puis, au fond, ne sommes nous pas plus performants lorsque personne nous attend ?

 

4.Le faire, « pour les blessés »

20140609-135721-50241147.jpg

Ça reprend un peu ce que je disais plus haut mais ça témoigne aussi de la solidarité naissante entre ces bleus. Si l’Equipe n’a pas été épargnée par les blessures avant de s’envoler pour les plages brésiliennes (et ses stades !) – Mandanda, Ribéry, Grenier… – elle a, du reste, promis aux blessés de se battre pour « eux ». Toutes les différentes primes promises à chaque joueurs pour le mondial seront d’ailleurs partagées avec les absents. Joli geste.

 

5.Des attaquants retrouvés

Loin derrière le temps où le Parc chambrait Benzema à coup de « il a marqué, il a marqué« , après plus de 1000 minutes sans scorer. Nos attaquants sont en forme et ça se voit. Giroud et Benzema ont d’ailleurs été alignés hier pour la première fois ensemble depuis longtemps et ont chacun planté un doublé. Si l’absence de Ribery est pénalisante, c’est sûr, elle peut aussi offrir plus de liberté à Benzema, notamment dans la percussion et dans sa capacité à faire les appels dans la profondeur. L’entente entre les joueurs offensifs a, hier, été parfaite. On verra au Brésil.

 

6.Deschamps connaît la chanson

20140609-141746-51466294.jpg

Y’a t’il mieux qu’un sélectionneur champion du monde en tant que joueur pour réussir en tant que coach ? Si je n’ai jamais été très fan de DD, sur un plan d’hommes et sur un plan tactique, force est de constater qu’il aura fait un travail admirable avec cette équipe. Les 11 bleus jouent plutôt bien depuis quelques matches, les occasions sont nombreuses, le bloc équipe est performant et le groupe s’entend merveilleusement bien en dehors du terrain. Didier; tu sais ce qu’il te reste à faire…

 

7.Pour Thierry Gilardi et Thierry Roland

On leur avait promis les Euros 2008 et 2012 pour leur rendre hommage, on connaît la réussite qui en suivit. Il serait peut-être temps de vraiment tenir parole cet été. Deux modèles du journalisme, deux stars du commentaires qui méritent amplement qu’on pense un peu à eux cet été.

 

8.Gagner, pour l’histoire

Un Mondial, au Brésil, chez le quintuple champion du monde. Le Brésil, sélection contre laquelle les bleus ont triomphé en 1998 et 2006 et déchanté l’année dernière lors d’une tournée amicale (0-3). Cette CDM est remplie de symboles, en somme. Et c’est vraiment pas pour nous déplaire. Gagner au Maracaña, en finale, contre le Brésil, ça vous tente ?

 

9.Car les derniers démons de Knysna se sont envolés

20140609-142422-51862348.jpg

À l’occasion d’une soirée promotionnelle, l’équipementier ADIDAS en a profité pour – symboliquement – détruire le bus qui transportait les bleus lors du mondial de 2010. Les deniers souvenirs, les derniers démons de la grève des joueurs n’ont plus lieu d’exister. Et c’est peut-être mieux comme ça.

 

10.Grâce au président Hollande

20140609-142624-51984324.jpg

Nan, je déconne.

 

______________________

 

 

______________________

Que votre été soit bleu,
Tom.

2 réflexions sur “10 raisons pour lesquelles la France va gagner la Coupe du Monde

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s