Suisse – France : UN RECITAL

A l’issue d’une partie grandiose et parfaitement maîtrisée, l’Equipe de France a fait un grand pas vers les huitièmes de finale de la Coupe du Monde en écrasant une faible équipe de Suisse (5-2). Les bleus rencontreront l’Equateur, mercredi, lors de leur dernier match de poules.

 

20140620-215153-78713928.jpg

Copyright FIFA

 

Magnifiques, admirables, généreux, efficaces, réalistes et surtout incroyablement performants, les superlatifs me manquent au moment de qualifier les joueurs de l’Equipe de France après le match de ce soir. Ces bleus-là ont peut-être bâti les prémices d’une histoire qui pourraient connaitre une fin bien plus belle qu’on aurait pu lui prédire, il y’a de ça quelques mois. En battant la Suisse (5-2), quelques jours après avoir corrigé le Honduras (3-0), ils ont pris une option certaine pour les huitièmes, oui. Mais sans doute un peu plus…

Diabolisée depuis le début de la semaine, cette sélection Suisse apparaissait comme un premier vrai test pour une Equipe de France en pleine reconquête. Si l’on en suit la logique de ces derniers jours, les tricolores ont passé et franchi cette première – réelle – épreuve avec brio. Jamais, ces suisses qui avaient promis de « plumer le coq » n’ont été en mesure d’inquiéter l’Equipe de France.

Pour un adversaire qui n’avait perdu qu’un match depuis deux ans, 6ème au classement FIFA, la Suisse n’aura pas fait long feu face à la fougue et à l’envie spectaculaire des tricolores. Dès la 6ème minute, Benzema, d’une frappe enroulée du droit de peu au-dessus, annonçait les gammes d’une soirée qui s’annonçait grandiose pour l’Equipe de France. Plus entreprenante dès l’entame (profitant de l’apport des latéraux et d’un repli instantané combiné à un pressing efficace), la France va rapidement être récompensée. Grâce à une puissante tête sur Corner, Olivier Giroud est venu ouvrir le score, marquant au passage le 100ème but des bleus en Coupe du Monde. (1-0, 17ème).

En face, les suisses sont déjà submergés par la puissance et la rapidité d’attaque des bleus. A la récupération d’une mauvaise passe de Behrami, Benzema lance Matuidi dans la profondeur qui double la mise d’un plat du pied au premier poteau (2-0, 18ème). Après moins de 20 minutes de jeu, les helvètes ont la tête sous l’eau et leurs adversaires d’un soir ne vont pas se priver pour les rapprocher de la noyade. Son compère d’attaque Giroud va remonter tout le terrain et profiter des espaces sur le côté gauche pour servir Valbuena à ras de terre et le laisser conclure du droit (40ème, 3-0). 3-0 à la MT, en Coupe du Monde, première depuis 1930 et une rencontre contre le Mexique, la performance des bleus laisse songeur. Une démonstration qui parait tellement logique que même un penalty manqué de Benzema suivie d’une frappe de Valbuena sur la barre, paraitraient presque anecdotique (33ème).

Emmenée par un Olivier Giroud exceptionnel et omniprésent sur le terrain (tant dans les taches défensives qu’offensives), l’attaque française aurait pu se contenter de gérer à 3-0 mais ont continué d’attaquer dans ce 4-3-3 si efficace. Benzema, -tout aussi décisif-, du droit (67ème, 4-0) et Sissoko, sur une magnifique ouverture de ce denier (73ème, 5-0) sont venus parachever la magnifique performance offensive des bleus. Toute la ligne d’attaque a scorer, gage d’un futur accompagné d’un capital confiance à un niveau maximal.

La soirée des bleus n’est pas loin de frôler la perfection. Pas loin, vraiment pas loin. A deux buts près, en fait. Deux buts un peu dommageables, un coup-franc plein de réussite de Dzemaili sur lequel Lloris ne peut rien(81ème, 5-1) et une frappe aussi jolie qu’imparable de Xhaka (5-2, 87ème).

Pour autant, ces deux buts encaissées ne doivent pas gâcher un match plus que réussi. Cette Equipe de France a produit du jeu, montré que des automatismes étaient en train de se créer entre les différentes lignes françaises et ont surtout fait preuve d’une assurance et d’une maitrise inattendue sur le terrain.

Maintenant, la France peut se tourner vers l’avenir. Une ambiance fantastique au sein de ce groupe, des individualités qui sont en passe de montrer au monde entier qu’elles peuvent former un collectif, et des supporters français présents en masse dans les enceintes brésiliennes : tous les éléments sont réunis pour que cette équipe aille loin.

En tout cas, ce soir, cette équipe nous a offert le droit de rêver. Et on ne compte vraiment pas s’en priver. ALLEZ LES BLEUS !

 

Tom Masson.

Une réflexion sur “Suisse – France : UN RECITAL

  1. Michel dit :

    Très bon artice,je ne m’en lasse point, surtout après cette victoire plus que grandiose. Vous êtes décidemment un excellent rédacteur,Tom Masson.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s