Etats-Unis – Portugal : Malheureux USA…

Quelle déception ! Au terme d’un match à rebondissements, les Etats-Unis ont été à deux doigts de se qualifier pour les huitièmes et d’éliminer le Portugal. A trente seconde près, et cette tête de Varela. Cruel football.

 

20140623-013758-5878912.jpg

Copyright FIFA

 

 

Cette Coupe du Monde n’a définitivement pas fini de nous surprendre. A l’instar du Costa Rica dans le groupe D, les américains sont en passe de déjouer tous les pronostics qui avaient été formulés par la planète de foot depuis des mois. Cantonné à un rôle de dernier de ce groupe, d’avant dernier tout au mieux, les américains ont surpris tout le monde en venant à bout du Ghana (2-1) et en tenant tête au Portugal, ce soir, (2-2). A trente seconde de valider leur ticket pour les huitièmes, le sort en a décidé autrement en redonnant toutes les chances de qualification aux portugais, avec ce but en toute fin de rencontre.

Mais ce soir, les américains ont réalisé une performance exceptionnelle. Mené après 5 minutes de jeu et un but évitable de Nani (0-1, 5ème), les américains ont su faire preuve de ressources mentales et physiques inespérées.

Pourtant, perdre aussi tôt face à un adversaire revanchard, composé des meilleurs joueurs du monde, n’est pas une chose facile. Et peu de personnes auraient donné cher de leur peau au moment où Nani faisait vibrer l’Arena Amazonia de Manaus. Sur un coup-franc, Dempsey n’est pas loin de remettre les équipes à égalité, déjà (13ème). Les tentatives se multiplient pour les hommes de Jurgen Klinsmann, et même si le score leur reste défavorable à la pause, le moral n’a jamais flanché.

En deuxième période, leurs efforts vont être récompensés. Amorcée par une frappe de Jonhson (53ème), le courage américain va être récompensé par une magnifique frappe enroulée Jonhson qui laisse béa Beto et les 10 autres portugais (1-1, 64ème). Sonnée, la Selecao va même encaisser un deuxième but. Par le porte drapeau de cette sélection américaine, Dempsey. Lancé par Jones, il reprend une frappe déviée de Bradley pour donner un avantage conséquent aux siens, à 10 minutes de la fin (2-1, 81ème).

Mais cette Coupe du Monde reste, comme je vous le disais plus haut, et comme je le répète depuis le début du mondial, particulièrement surprenante. A trente seconde près, les portugais reprenaient l’avion du retour pour Lisbonne. A trente seconde près oui, jusqu’à ce que Varela, profitant du seul éclair du match de Ronaldo, d’une tête aussi inespérée que chanceuse, vienne égaliser de façon on ne peut plus miraculeuse (2-2, 90+4). Alors que le tactique américaine, basée sur un pressing haut et une défense imperméable avait fonctionné, tout s’est effondré, les espoirs de victoire avec. Quel dommage.

Pour les américains; la désillusion et la déception sont grandes, donc, mais tout n’est pas perdu. Il leur suffira d’un nul contre l’Allemagne pour continuer cette jolie histoire, à qui tout amoureux du football aimerait offrir une suite. Pour les Portugais, rien de nouveau. Ils se retrouveront, une nouvelle fois, dos au mur, pour la troisième fois depuis le début du mondial. Mais contre le Ghana, ils n’auront vraiment pas le droit à l’erreur. Sous peine de monter, pour de bon, dans l’avion du retour.

 

Tom Masson

Publicités

Une réflexion sur “Etats-Unis – Portugal : Malheureux USA…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s