Nigéria – Argentine : Messi envoie l’Albiceleste en 8èmes

Pour son dernier match de poules, L’Argentine s’est de nouveau imposée, au terme d’un match spectaculaire face au Nigéria (3-2). Les argentins finissent premier du groupe F, devant leur adversaire du soir.

 

20140625-190233-68553962.jpg

Copyright FIFA

 

Avec un joueur de ce calibre, la vie semble devenir tout de suite beaucoup plus facile. Lionel Messi, quadruple ballon d’or et capitaine de cette Albiceleste, aura encore une fois éclaboussé ce match de toute sa classe et d’un talent aux semblants illimités. Un doublé, un impact phénoménal et un charisme déconcertant, au sein d’une équipe qui monte peu à peu en puissance lui ont permis de briller avec sa sélection. Car si tout n’a pas été parfait face aux Super Eagles, les Sud-Americains auront assuré l’essentiel.

Mais ce soir encore, Messi a montré l’exemple. A l’origine, puis à la conclusion, de l’offensive sur l’ouverture du score (1-0, 3ème); le génie argentin a ensuite fait parler sa patte gauche avec ce coup-franc enroulé, juste avant la MT (2-1, 45ème+1). Omniprésent en premiere période, il s’est montré comme le dynamiteur et le seul maître à jouer de cette équipe, créant un nombre démentiel de situations dangereuses. Un peu trop seul justement.

Car si offensivement la poudre et la réussite Argentine ne semble pas faire de doute, défensivement, par contre, il reste beaucoup d’interrogations au-dessus de cette équipe. Mise en difficulté à chaque incursion nigériane, l’arrière garde de l’Albicleste n’est pas exempt de tout reproche sur les deux buts encaissés par Romero ce soir. Lente, et même spectatrice, devant Musa dès la 4ème minute (1-1), elle n’aura visiblement pas retenu la leçon au retour des vestiaires. Le même Musa y est allé de son doublé au terme d’un joli une-deux avec Emenike pour prendre le portier argentin à contre-pied (2-2, 50ème). Des carences qu’il faudra corriger, incontestablement, pour rêver plus haut. Finalement, sur un but un peu miraculeux, l’Argentine aura repris un avantage décisif grâce à Rojo (3-2, 50ème) avant de gérer une deuxième période maitrisée et de buter à de nombreuses reprises sur Eneyama (49e, 55e, 80e, 85e).

Sauf cataclysme, la France devrait donc retrouver le Nigéria en huitièmes de finale, qualifiés grâce à la victoire de la Bosnie face à l’Iran (3-1). Un adversaire qu’il ne faudra surtout pas sous-estimer et qui n’aura rien un faire-valoir vu les difficultés posées aux argentins ce soir. Mais pour l’instant, l’Argentine, quant à elle, peut se féliciter d’aborder une partie de tableau dégagée, après les éliminations de l’Espagne et de l’Italie pour ne citer qu’elles. Au même titre que la Colombie et les Pays-Bas, les argentins ont, ce soir, rappelé – pour leur plus grande satisfaction – qu’il faudrait bien compter sur eux pour la suite de la compétition. Et qu’avec Messi, tout devient possible.

Tom Masson

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s