Algérie – Russie : Les algériens en plein rêve

Cinq jours après avoir balayé la Corée (4-2), l’Algérie s’est qualifiée pour les premiers huitièmes de finale grâce à un nul plein de courage (1-1) face à la Russie. La Belgique, quant à elle, finit à la première place du groupe.

 

Copyright FIFA

 

Cette équipe a décidément des ressources incroyables. Qualifiée pour le mondial brésilien in-extremis après un barrage serré face au Burkina Faso, la sélection algérienne s’est aujourd’hui offert le droit de disputer le premier huitième de finale en Coupe du Monde de son histoire, déjouant au passage tous les pronostics. Enorme.

Il faut dire, qu’il lui suffisait « que » d’un nul pour accéder à son rêve. Chose qui aurait pu paraitre facile, après sa démonstration face à la Corée. Un peu moins, quand Kokorin est venu ouvrir le score d’une puissante tête dès la 6ème minute de jeu (0-1).

Cueillie à froid sur la première occasion qu’elle concédait, l’Algérie ne s’est pourtant pas démobilisée. Malgré tout, la première période s’est avérée être particulièrement difficile pour le peuple algérien. Sonné, comme son équipe, par ce but rapide, il n’a pu que constater la difficulté de son équipe à développer du jeu et à résister à l’impact physique et tactique mis en place par une emballante Russie. Mais les fennecs ont fait le dos rond, se contentant d’apporter du danger sur coups de pied arrêtés par l’intermédiaire de Slimani (29ème, 43ème) et de Belkalem (32ème). Le premier aurait d’ailleurs pu bénéficier d’un penalty, sans un jugement inverse de Cüneyt Çakir, l’arbitre de la rencontre.

Sauf qu’en rentrant aux vestiaires, malgré le score défavorable, ils ont peut-être évité le pire, grâce à la maladresse de Kerzhakov, qui avait le but du break (et sûrement du KO) au  bout du pied (45ème+1).

En seconde période, l’Algérie a fait un peu plus que résister. Toujours aussi dangereuse sur coup-francs, elle aura poussé les russes à la faute, démobilisés par la sortie de leur milieu Glushakov peu après la MT. Profitant d’une faute un peu stupide, Brahimi a offert un véritable caviar à Slimani qui, d’une tête, a remis les deux équipes à égalité (1-1, 60ème). Se contentant de faire le dos rond et d’apporter le danger en contres, ils ont tenu, tenu et souffert, jusqu’à décrocher l’exploit.

Avec du coeur, l’Algérie devient donc la première équipe nord-africaine à décrocher un billet pour les huitièmes. En croyant en leur étoile, ils réalisent un exploit historique. Et très franchement, vue la joie de cette équipe au coup de sifflet final, on se dit qu’avec de telles émotions, ils n’auront rien d’un faire valoir pour l’Allemagne en 8èmes…

Tom Masson

Une réflexion sur “Algérie – Russie : Les algériens en plein rêve

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s