Un mois au Brésil : Tops/Flops de la Coupe du Monde 2014

Après vous avoir livré mon équipe-type, voici venu le temps de faire mes traditionnels TOPS et FLOPS. Durant ce joli moi de compétition, il y’a des choses qui m’ont plus. Et d’autres, beaucoup moins…

.

TOPS 

1-Allemagne : Enfin le graal pour la Mannschaft

Comment ne pas faire de cette Allemagne-là un Top incontestable ? Bénéficiant une nouvelle fois d’un collectif exceptionnel, la Mannschaft a su apprendre de ses derniers échecs en demi-finale pour aller, cette fois, jusqu’au but. Extraordinaire contre le Brésil, magistrale contre le Portugal, la Coupe du Monde et la quatrième étoile de cette sélection allemande risque de rester dans l’histoire pour encore longtemps.

.

2-Equipes américaines : quelle folie !

1257879-27149138-1600-900

Cette année, la grosse majorité des équipes américaines ont amené un véritable vent de folie sur la Coupe du Monde. Pleines de générosité, dotées pour la plupart d’un jeu collectif admirable, elles auront déjoué bon nombre de pronostics. 8 équipes américaines en 1/8èmes de finale, on en aurait sans doute eu encore un peu plus si il n’y avait pas eu des confrontations entre ces équipes. Je garderai quand même un sacré souvenir de l’équipe costaricienne, quart de finaliste, a qui on prévoyait le pire dans le « groupe de la mort » et qui s’est finalement qualifiée jusqu’en 1/4 avec une étonnante facilité. Gros coup de chapeau.

.

3-Coupe du Monde 2014 : Une vraie réussite

20140628-152240-55360197.jpg

.

Finalement, cette édition brésilienne aura été une agréable surprise. Comme je l’avais dit dans ma « déclaration à la Coupe du Monde 2014« , on avait prédit le pire à ce mondial, et finalement, il n’en a rien été. Une ambiance extraordinaire, des stades quasiment pleins à chaque rencontre et un spectacle au rendez-vous. Si les 2-3 purges de ce mondial – la demi-finale Pays-Bas – Argentine en tête – gâche un peu le résultat global, on se sera tout de même régalé, avec un suspense omniprésent et un record de buts de 1998 égalé (171). Quel pied !

.

FLOPS

1-Espagne : KO debout 

20140715-174328-63808067.jpg

 

Grosse désillusion pour nos amis espagnols qui comptaient enchaîner avec une deuxième victoire de rang. Eliminée au premier tour sans avoir présenté la moindre volonté ni un soupçon de combativité, l’Espagne était sans doute davantage venue profiter des plaisirs du Brésil que défendre son titre… Humiliée par les Pays-Bas (1-5), corrigée par le Chili (0-2), deux petits matches et puis s’en va. Le chapitre de 6 années exceptionnelles vient surement de se refermer.

 

2-Equipes Africaines : Quelle déception !

les-cles-du-match-cote-d-ivoire-japon-mondial-2014-3666

 

Cote d’Ivoire en tête, on attendait beaucoup mieux des équipes africaines dans ce mondial brésilien. Mis à part le Nigéria, et surtout la surprenante équipe d’Algérie, aucune équipe du continent africain n’a été capable de rejoindre le stade de la phase finale. Même pire, la plupart d’entre elles auront véhiculé une image déplorable de leur sélection, entre problèmes de primes, grèves d’entraînement, soupçons de corruption et bagarres internes, le parcours des africains a été absolument calamiteux. Dommage, alors qu’on espérait infiniment plus de ces sélections qui ont la capacité d’être talentueuses, lorsqu’elles l’ont décidé.

 

3-Brésil : Du rêve au fiasco 

10489890_1441728019425005_8529384263964767569_n

 

Les images de ces supporters de la Selecao, en pleurs, auront fait le tour du monde. Cette équipe avait la pression de tout un pays sur le dos et s’est tout simplement retrouvée dépassée par l’événement. Jamais, elle n’aura proposé une qualité de jeu à la hauteur de son nom. Elle a fini par le payer, avec la perte de Neymar sur blessure, et a subi une véritable humiliation en demi-finale contre l’Allemagne (1-7), puis lors de la petite finale contre les Pays-Bas (0-3). Les 23 brésiliens n’auront jamais su contrôler les attentes du peuple et ils ont fini par craquer psychologiquement. Il sera sans doute compliqué de s’en relever.

 

Tom MASSON

2 réflexions sur “Un mois au Brésil : Tops/Flops de la Coupe du Monde 2014

  1. sofiane90 dit :

    Victoire de l’Allemagne pleine de maitrise?
    Désolé mais tu gagnes pas en prolongation si c’est le cas, et vu les occasions encaissés.
    Et On est dur avec Messi, on a zappé Ronaldo qu’on a pas vu

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s