Les clubs français lésés par les instances du foot

Sans grande surprise, le PSG et l’AS Monaco ont reçu les refus de la FFF et de la LFP après leurs demandes d’alléger un calendrier surchargé et de faciliter une préparation – déjà éprouvante – des quarts de finale de Champions League. Un manque de bon sens criant qui risque probablement de coûter (très) cher sur un plan sportif à nos derniers représentants, certes, mais qui pourraient paradoxalement avoir de lourdes répercussions sur…. la LFP et la FFF elles-mêmes !

IMG_2932

Noël Le Graët et Frédéric Thiriez

 

Si on les sentait venir, on pourra toujours regretter amèrement les décisions respectives de la Fédération et de la Ligue de refuser de modifier les calendriers de nos clubs français. Qu’on se le dise, cela aurait été vraiment superflu de décaler deux rencontres pour tenter d’augmenter un peu des chances de qualif en 1/2, déjà rendues bien minces par le tirage au sort, après que l’AS Monaco ait tiré la Juve et le PSG le Barça.

Mais ni la demie de Coupe de France du PSG face à Saint-Etienne le 8 avril (située entre le Clasico face à l’OM et la finale de CDL contre Bastia, et à 1 semaine du quart aller face aux catalans), ni le match en retard de l’ASM du 7 avril face à Montpellier (alors que les héraultais étaient d’accord pour trouver une autre date) ne seront décalés. Encore une fois, ce ne sera pas sur ce coup-là que les instances de notre foot national auront fait preuve de bon sens. Bien au contraire…

Au-delà d’une prévisible contre-performance sportive (et plutôt logique sur le papier) pour Paris et Monaco, il se pourrait bien que la Fédé et la Ligue s’en mordent les doigts. Mais comment ne pas dénoncer ce manque de bon sens de la part de deux des principales instances du foot français ? Ce n’est pas chaque saison qu’on peut se targuer d’avoir deux clubs français en quarts de C1. Et je pèse mes mots si vous voyez ce que je veux dire… Avoir deux clubs ci-haut, c’est bien, mais leur faciliter la tâche, ça non ! Au diable vos idées saugrenues qui feraient décaler tout un calendrier, établi des mois à l’avance, et chambouleraient les programmations des sympathiques diffuseurs officiels de la LFP. Paradoxalement, si monégasques et parisiens ne reçoivent pas une once de soutien pour rendre encore plus folles leurs campagnes européennes, le président de la LFP, en la personne de Frédéric Thiriez, ne se prive pas de dégoupiller à tout va quand les choses ne lui plaisent pas, comme ce fut le cas en début de saison dans L’Equipe. « La situation est plus qu’alarmante. L’indice UEFA est un signal très négatif. Perdre une place en Ligue des Champions, ce serait dramatique et honteux pour la France. », avait-il lancé. Concrètement : démerdez-vous, mais, dans notre intérêt, faites le bien !

Derrière, le foot français pourrait le payer doublement : sur un plan international, lorsque nos français risquent de tomber lors de leur  grande épopée face à deux géants européens, mais aussi sur un plan national. Car les deux clubs vont devoir faire des choix : physiquement, ce mois d’avril risque d’être particulièrement éreintant pour les organismes physiques des différents joueurs. Si le PSG venait à aligner son équipe réserve en finale de la Coupe de la Ligue, pas sûr que Thiriez accueille la nouvelle avec le sourire. A moins que ce soit la demie de CDF face à l’ASSE qui en paye le tribut ? Et c’est ici que prennent un peu plus de consistance les thèses avançant que la FFF ait délibérément refusé de décaler cette rencontre, pour inciter les parisiens à larguer la CDF et faciliter la victoire finale de… Guingamp, l’ancien club du président de la Fédé. Pareil pour Monaco, qui se voit également pénaliser dans la course au titre et dans sa joute européenne.

Néanmoins, il est dans l’intérêt de tous d’espérer pour la morale et l’éthique de notre football que parisiens et monégasques ressortent avec un bilan positif de ce mois d’avril intense. Cela sonnerait alors comme un juste retour des choses, mais surtout comme une réponse frontale à  des instances qui laissent aujourd’hui nos clubs français bien, bien seuls dans leurs routes respectives vers des exploits historiques…

Tom Masson

@MassonTom1

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s