Et si Bielsa était indéfendable ?

Coup de tonnerre à Marseille. Au terme d’une défaite étonnante mais pas pour autant illogique, Marcelo Bielsa, a claqué la porte en annonçant sa démission du club marseillais, plongeant de fait l’OM dans une crise extraordinaire, à peine la saison commencée. Si Labrune et Magarita Louis-Dreyfus sont les principales cibles des critiques depuis cette annonce, Bielsa est-il réellement défendable ?

Copyright. F. Faugère, L’Equipe

Le feuilleton d’ « El Loco » a donc pris fin, hier, de manière assez folle et même plutôt déconcertante, pour le coup. Un peu trop, même. Et l’indigestion devient vite insoutenable pour une bonne partie des supporters marseillais. Parce que pour la plupart, « supporter l’OM » sonnait de pair avec « aduler Marcelo », ce sud-américain à la philosophie de jeu unique au monde et à un football offensif plébiscité par tout un peuple. Mais parce que ce matin, Marcelo n’est plus là.

Si cette démission sera probablement le dernier coup de folie de Bielsa en Provence, il n’était pas le premier, preuve tangible d’une frontière devenue tendancieuse entre ce que représente l’OM et le rôle considérable pris par l’entraineur argentin depuis son arrivée. Un sentiment d’impunité rendu irréversible dès le début du dernier exercice, au moment où Bielsa descendait pour la première fois la direction marseillaise en pleine conférence de presse, sans n’avoir jamais été recadré publiquement par le Président Labrune, fort du crédit sans limite offert par les fans olympiens. Indécent.

A partir de là, Marcelo devient intouchable. Comme cet été, où sa liberté lui permis d’allonger de deux semaines ses vacances. Comme la première saison, d’ailleurs, où l’OM s’était retrouvé plongé dans l’incertitude près de 10 jours avant que Bielsa ne s’installe définitivement à Marseille et signe pour de bon un contrat qui s’était fait attendre avant de devenir officiel. Mais si l’an passé de réels points de discordes pouvaient – à la limite – se défendre, ou du moins se comprendre, cette décision aussi soudaine que choquante l’est beaucoup moins. Car cette fois, tout aura été fait pour qu’El Loco se sente pour de bon, chez lui, avec une équipe en pleine symbiose avec des idées toujours plus osées, toujours plus sud-américaines, toujours plus marseillaises pour la grande majorité de ses supporters.

Et pourtant, Marcelo quitte le navire. Après avoir reçu les clés du recrutement, après avoir vu signer tout l’été uniquement des joueurs qu’il avait demandé, et vu partir des joueurs qui n’adhéraient pas/plus au projet si particulier qui était le sien. Après être devenu une des idoles de tout un peuple, de tout un public, qui aura pris son parti contre vents et marées grâce à un soutien et à une solidarité sans faille, et ce, malgré des résultats plus que mitigés, surtout en deuxième partie de saison.

La sentence parait encore plus incompréhensible après les déclarations de Bielsa, jeudi dernier, qui clamait haut et fort « son impatience de reprendre avec l’OM ». Sauf qu’au moment où il annonce ces mots, Bielsa avait déjà rédigé sa lettre de démission, puisqu’écrite mercredi soir après une réunion au cours de laquelle ses légers désaccords l’auront poussé à rendre officielle une annonce à la presse, avant même de l’annoncer à ses joueurs, les laissant apprendre cette démission hallucinante par les réseaux sociaux.

Donc finalement, Marcelo Bielsa, restera le vendeur de rêves le plus célèbre des Bouches du Rhône, celui qui n’aura jamais apporté le succès escompté, à Marseille, rendant les armes pour des détails d’un nouveau contrat à 300K€ par mois (pas rien, toute de même). Et si les positions de Labrune et de MLD ont de grandes chances d’être critiquables à leurs tours (l’avenir nous le dira), c’est avant tout l’argentin – et lui-seul – qui bafoue d’un claquement de porte toutes les attentes qu’on avait placé en lui. C’était un risque à prendre, en laissant Bielsa passer au-dessus de l’ensemble de l’institution marseillais mais, ce matin, ça se paie cash. Car au lendemain de sa première journée – et de sa première défaite – contre Caen, ce sont tous ceux qu’ils l’ont soutenu qui se retrouvent aujourd’hui plongés dans une crise surréaliste, sans entraîneur, sans certitude, mais à la limite de l’implosion.

Tom MASSON

@MassonTom1

Le Coup d’Oeil d’Ehli, supporter de l’OM

Le grand bouleversement pour Marseille hier soir n’était pas (encore) une défaite face à Caen mais la démission de Bielsa, ce n’est plus un secret pour personne. Première réaction, la faute à qui? Nous voilà tous tentés de penser directement à Labrune, oui et non. La faute revient à la direction toute entière, Labrune n’avait personnellement aucun intérêt à froisser Bielsa. C’est Margarita Louis-Dreyfus, par l’intermédiaire de son avocat, qui a demandé au dernier moment une modification du contrat qui a poussé Bielsa vers la démission.
La gestion lente et irresponsable de la direction vis-à-vis de la prolongation de Bielsa a amené jusqu’ici mais il faut constater aussi que Bielsa utilise l’argument de la direction défaillante également pour masquer le coup qu’il porte aux supporters. Premièrement un mensonge jeudi en conférence de presse, il a littéralement vendu du rêve en assurant qu’il allait rester, pas à demi-mot. Deux jours plus tard il annonce sa démission en révélant qu’il possédait déjà sa fameuse lettre de démission depuis plusieurs joueurs. Clairement un manque de respect pour les supporters, en plus de quitter le navire à ce stade de la saison, laissant le club dans un état inquiétant.
Bielsa m’a fait rêver et je ne pense pas être seul dans ce cas, mais aujourd’hui cela peut vite se transformer en cauchemar par son absence. L’homme était devenu plus important que l’institution, le risque a été pris, nous risquons d’en payer les frais. Adieu Marcelo, nous n’oublierons pas ce que tu as apporté à l’OM pour autant.

Publicités

Une réflexion sur “Et si Bielsa était indéfendable ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s