Lettre ouverte à Karim Benzema

benzema

 

Mon cher Karim,

Comme tu l’ignores sans doute, je n’ai guère pour habitude de tutoyer les personnes à qui je m’adresse dès la première fois mais bon, ça ne devrait pas trop te déranger. Avant d’entrer réellement et pour de bon dans le vif du sujet, sache néanmoins que j’ai toujours été partagé à ton encontre. Probablement influencé par ton talent indéniable et tes statistiques toujours plus affolantes de l’autre côté des Pyrénées mais, malgré ça, j’ai bien peur que quelque chose se soit définitivement cassé entre nous, du moins de mon côté en tout cas.

Toujours est-il que ce matin (hier, ndlr), je me suis réveillé avec un sentiment un peu amer, voire même un sentiment de gâchis et de dégoût. En prenant connaissance de tes toutes dernières frasques dans la presse espagnole, je dois avouer, et j’ose espérer que tu pardonneras mon ignorance, que j’ai vraiment eu du mal à te suivre, du mal à te comprendre. En réalité, c’est même au-delà de ça, en fait. Je n’arrive pas à concevoir comment un attaquant de ta qualité, qui se revendique même « premier supporter de cette équipe », je cite tes mots, se permette de lâcher des absurdités pareilles, à moins de 10 jours d’un Euro tant attendu à domicile. C’est irréel.

Et pourtant, tu ne pourras pas me reprocher mon manque de tolérance ou ma mauvaise foi, en tout cas pas ça, pas après t’avoir excusé et pardonné sur bon nombre d’affaires t’impliquant jusqu’à maintenant. Mais aujourd’hui, cher Karim, tu as sûrement franchi un cap et crée une fracture presque irréparable. Non pas qu’avec moi, puisqu’au final mon avis importe peu, mais avec une importante partie des français, avec une majorité toujours plus grandissante de supporters des bleus.

Je vais continuer de reprendre tes mots, si tu le permets, il paraît que c’est toujours plus frappant de vérités. Tu affirmes que « si [tu] étais une mauvaise personne, mal conseillée, [tu] n’en serais pas là aujourd’hui. Cinq années à Lyon, sept à Madrid, à gagner des titres. » Sans doute. Mais qui tolérerait une sortie médiatique pareille, une de plus à mettre à ton actif ? Qui laisserait passer de telles maladresses ? Qui voudrait compter sur un attaquant qui priorise davantage sa propre petite personne au détriment de la sélection de son pays ?

Comment oses-tu, alors que tu fais un des plus beaux métiers du monde, que tu joues dans un des plus grands clubs de la planète, que tu es un des attaquants les plus efficaces en terme de statistiques, te permettre une sortie pareille et ainsi nuire à cette sélection qui t’a toujours soutenu jusqu’à maintenant. Même après tes 1200 minutes sans inscrire le moindre but, même au moment où la tristement célèbre affaire de la sextape faisait le plus de bruit ?

Et ce qui me dérange encore plus, c’est le poids et la teneur de tes propos, en accusant, comme Cantona, Deschamps de raciste. Je ne nous ferai pas l’offense de rappeler l’évidente réalité que non, Karim Benzema, les noirs et les arabes ne sont pas persona non grata en Equipe de France.Prenons les cas des Sagna, Matuidi, Fekir ou encore Rami pour ne citer qu’eux, il me paraît difficile d’affirmer qu’ils n’aient pas la moindre origine étrangère.

En plus de ça, tu crées une fois de plus un fossé, un écart entre les origines, entre les communautés et entre les fans de tout un pays. Encore plus alors qu’on sait tous pertinemment que les plus grandes stars, les plus belles icônes de notre sport ont en grande majorité des origines lointaines. Tiens, au hasard, choisis l’exemple de Zidane si tu veux, puisqu’il se murmure que « c’est ton grand frère »…

Puis, continuons, au lieu de parler en ton propre et seul nom, tu impliques et inclues Ben Arfa dans tes propos, alors que lui, pour le coup, a réalisé une saison irréprochable et a souhaité le meilleur parcours possibles à ses potes de sélection durant l’Euro.

Mais c’est sans doute ton problème, au lieu de te montrer irréprochable, de planter des buts et de faire ton petit bout de chemin tranquillement – comme Ben Arfa cette année, d’ailleurs -, tu préfères défrayer la chronique. Puis évidemment, comble de ta bêtise, souvent en mal. Presque tout le temps en fait.

Alors voilà Karim, tu ne remonteras certainement plus les marches de Clairefontaine, tu n’enfileras sûrement plus le maillot bleu, et c’est probablement mieux comme ça. Concentre toi sur ton métier de footballeur, cesse d’attiser cette misérable ambiance et d’alimenter la flamme haineuse de ceux qui n’attendaient que ça. On a beau être un footballeur talentueux, ça ne fait pas pour autant de nous un champion respecté et encore moins respectable. Les valeurs d’un homme priment souvent sur les performances de ce dernier, et là encore, je ne pense pas être le seul à l’affirmer.

Termine tranquillement ta carrière au Real, comme tu l’as annoncé il y a quelques temps, et tente – si tant est que cela soit possible – de laisser cette équipe bosser sereinement. Avec tes déclarations d’hier, pas certain que tu puisses faire beaucoup plus.

Sportivement,

Tom MASSON, supporter des bleus 

@MassonTom1

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s