Analyse : Et si Harry Kane était le meilleur attaquant du monde ?

Qu’on l’appelle « le nouveau petit prince de Londres » ou « le joyau de la couronne », ou pas, comme le font déjà les tabloïds anglais, Harry Kane, à 24 ans, est bel et bien la nouvelle attraction du Royaume. Il faut dire que dans un pays qui court après son football, et son identité, depuis plusieurs années, l’attaquant des Spurs incarne à merveille le rôle d’ambassadeur de ce fameux style British qu’on pensait en voie de disparition. Nouveau capitaine de la sélection, meilleur buteur de Premier League depuis deux saisons, Harry Kane s’impose à présent comme un des meilleurs attaquants du monde.

 

Un joueur complet

En conférence de presse il y a quelques semaines, Antonio Conte a parfaitement synthétisé les qualités du numéro 9 anglais. Pour faire simple, Kane sait à peu près tout faire. Technique et physique, aussi bon du droit que du gauche, doté d’un très bon jeu de tête, il se distingue également sur coups de pieds arrêtés. L’attaquant britannique dispose très probablement d’une des palettes les plus complètes et les plus riches du continent.

« Pour moi, Harry Kane est aujourd’hui l’un des meilleurs attaquants au monde. Si je devais acheter un attaquant, je choisirais Kane. Il est complet, fort physiquement, avec et sans le ballon, il se bat, il est fort dans les airs et habile des deux pieds »

Antonio Conte

Si son pied droit reste évidemment sa force principale, les buts inscrits du gauche ou de la tête représentent une part très importante de la totalité de ses buts en Premier League depuis 3 ans. Le graphique ci-dessous est très parlant. 25 des 75 buts marqués en championnats sur les trois dernières saisons de championnat l’ont été du gauche ou de la tête. Un chiffre loin d’être anecdotique.

Cette capacité à pouvoir frapper, depuis à peu près partout, dans toutes les positions est un avantage majeur. Et cela se caractérise et se matérialise très simplement par le graphique ci-dessous. Voici une représentation de ses 29 buts marqués l’an dernier. La provenance de ses réalisation est aussi diversifiée que variée. On remarque également qu’il est aussi capable de faire mouche sur coups-francs, une autre force à souligner.

Ce profil complet fait d’Harry Kane un attaquant extrêmement prolifique. En Europe, seuls Messi et Ronaldo sont plus efficaces que lui depuis trois ans. Alors, forcément, sa domination en Premier League est totale. Sacré meilleur buteur consécutivement depuis deux saisons, les stats de l’attaquant des Spurs, même en jouant beaucoup moins à cause de quelques pépins physiques l’an passé, restent impressionnantes. Et depuis aout 2014, aucun joueur n’a marqué plus de buts qu’Harry Kane (75) en Angleterre.

Matchs

Minutes jouées Tirs tentés/match Buts

Ratio buts/matchs

2014/2015 34 2582 3,3 21 0,61
2015/2016 38 3370 4,2 25 0,65
2016/2017 30 2536 3,7 29 0,97

« Harry Kane est excellent et il est en train de devenir, s’il ne l’est pas encore, un attaquant de classe mondiale. J’adore sa mentalité, il aime jouer à un très haut niveau et il n’a pas peur de ça »

Gary Lineker

Pour comparer je vous partage le classement des 10 meilleurs attaquants effectué par Squawka sur la saison 2016/2017. Même en ayant loupé près d’un quart des matchs, le taux de conversion affiché par Harry Kane est le deuxième meilleur d’Europe, après Alexandre Lacazette. Ce qui fait de lui, et pour de bon, un des attaquants les plus efficaces du continent.

Buts/match Buts Taux de conversion
1-Suarez 0,91 29 24%
2-Lewandowski 0,97 30 21%
3-Cavani 1,06 35 25%
4-KANE 1,03 29 26%
5-Aubameyang 1,00 31 26%
6-Higuain 0,75 24 19%
7-Lacazette 1,05 28 34%
8-Dzeko 0,85 28 16%
9-Benzema 0,52 11 16%
10-Falcao 0,97 21 28%

Un attaquant au coeur du jeu

Son profil sied à merveille au jeu de Tottenham. Depuis l’arrivée de Pochettino à Tottenham, qui l’a préféré à Soldado et Adebayor dès les tous débuts, Kane a pris une autre dimension. Que ce soit dans un 3-3-3-1, un 4-2-3-1 ou un 4-3-3, il partage une relation très spéciale avec les joueurs qui l’entourent. Pour synthétiser, Kane n’est pas le 9 uniquement à la conclusion des actions. Il est au coeur du jeu, constamment. Son positionnement se rapproche très souvent beaucoup plus d’un numéro 10 que d’un simple numéro 9.

Sa mobilité rend très compliqué, voire impossible, le marquage individuel des défenses adverses. Sur un match, il va parfois s’imposer comme un pivot et un relais pour ses milieux, avant de prendre la profondeur sur l’action d’après. Et, comme vu plus haut, il reste des meilleurs finisseurs dans la surface adverse.

A titre d’exemple, je vous glisse une petite compilation de situations qui témoignent de l’activité époustouflante de Kane au coeur du jeu. Plusieurs fois par match, il se retrouve entre les deux lignes défensives du bloc adverse. Sa vision du jeu et sa capacité à faire la différence lui permettent de casser au moins une ligne adverse avant de temporiser ou d’orienter et de faire basculer le jeu sur les cotés.

J’ai isolé une phase de jeu, une action contre United l’an dernier qui résume à merveille le comportement de Kane. Positionné assez bas alors que Tottenham jouait qu’avec une seule pointe ce jour-là, il va, tout seul, faire avancer toute l’équipe en faisant la différence face à 3 mancuniens.

Une fois la différence faite, il parvient à prendre l’information extrêmement rapidement. Sur cette action, il va décider d’orienter sur le flanc gauche, mais il va surtout permettre à tout son bloc équipe de monter en même temps que lui en l’espace de quelques secondes.

« Depuis le milieu de terrain, vous devez défendre des deux côtés car entre Dejan Lovren et le ballon, il y avait Harry Kane »

Jurgen Klopp

Si ceci était moins le cas lors de la première année de Pochettino, les chiffres confirment ce changement de statut. Avec les années, Kane est devenu un des créateurs de cette équipe, loin du simple rôle de finisseur que certains lui prêtent encore. En 3 ans, Kane tentent plus, décroche davantage et, de fait, réalise beaucoup de différences. Le nombre de passes décisives, en large augmentation l’an passé, souligne cette progression.

Matchs

Passes décisives Passes clés/ match

% passes réussies

2014/2015 34 4 0,8 75%
2015/2016 38 1 1,2 73%
2016/2017 30 7 1,4 71%

Un style unique

Mais ce qui séduit surtout l’Angleterre, et qui a davantage de mal à transparaitre en France, c’est tout ce que représente et véhicule Kane. Son histoire, celle d’un gamin habitant à 3 rues de White Hart Lane devenu leader de tout un club, « l’un des leurs » font de lui un des joueurs les plus populaires du pays. Il faut dire que le parcours de ce « self-made man », prêté 4 fois dans des clubs de divisions inférieures avant d’avoir sa chance à Tottenham, et sa simplicité (très loin du bling-bling de beaucoup de jeunes) séduisent. Gareth Southgate, le sélectionneur anglais, a d’ailleurs fait de lui son capitaine. Et les observateurs anglais le reconnaissent, il est maintenant le leader qui conduit les ambitions de toute une sélection.

« Harry Kane a une mentalité exemplaire et je sais qu’il est fier d’être le leader de cette équipe. Nous travaillons avec lui depuis les moins de 21 ans, et c’est un attaquant extraordinaire ».

Gareth Southgate 

Alors beaucoup l’ont réduit à son Euro manqué l’été dernier. Pour autant, il serait malhonnête d’omettre de préciser qu’il est arrivé carbonisé dans une équipe au jeu illisible. Avec Southgate, ses libertés et ses possibilités sont déjà bien supérieures. Son investissement et son plaisir aussi.

Estimated transfer values, million € (12/06/2017), CIES Football Observatory.

Alors si le titre de ce papier, un brin provocateur, peut faire sourire, Harry Kane s’impose d’ores et déjà un des joueurs à la valeur marchande la plus élevée de la planète, derrière Neymar et Dele Alli. Son destin lui appartient. Beaucoup rêvent qu’il dépasse Shearer dans l’histoire du club du nord de Londres, tandis que d’autres lui promettent un avenir à moyen terme dans un des meilleurs clubs d’Europe. Ce qui est certain, c’est que sa marge de progression est encore énorme. Et si le titre officieux de meilleur 9 du monde ne lui appartient pas encore, ça ne semble plus qu’une question de temps.

Tom MASSON

@MassonTom1

NB: chiffres fournis par Whoscored.com et Squawka.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s