PSG-Montpellier

20130329-225133.jpg

Depuis le début de la saison, Paris a toujours eu du mal avant ses matchs de Ligue des Champions. Un bilan assez mitigé, puisque sur 8 matchs, les parisiens se sont imposés seulement à 4 reprises. À cinq jours d’une rencontre de C1, qui plus est contre Barcelone, les têtes parisiennes ont sans doute avoir cette rencontre dans un coin de leur tête, même si Ancelotti a affirmé le contraire en conférence de presse jeudi soir.

En ouverture de la 30ème journée, parisiens et montpelliérains nous offraient donc un choc qui avait tout d’une passation de pouvoir. Le leader du championnat, avec son équipe quasi traditionnelle (seuls Lavezzi, Lucas et Jallet ont été mis au repos), a mis longtemps à trouver la faille (79ème), mais s’est finalement imposé 1-0. À huit journées de la fin, l’ogre parisien se rapproche encore un peu plus d’un titre de champions qui lui est promis.

Pourtant, la chose n’a pas été aisée. Face à des champions de France en titre sans complexe, les parisiens ont buté sur un Jourdren impeccable. Le gardien héraultais a pensé, jusqu’à cette 79 ème et le but de Gameiro, offrir un point à Montpellier. Malheureusement pour lui, cette fameuse minute qui a vu Ménez décaler Ibrahimovic dans la surface, a tout fait basculer. À la suite dune action collective impeccable, l’international suédois a joué sur Gameiro, qui du droit, a poussé la ballon dans les filets, délaissés de leur gardien.

Décisif après son entré en jeu quelques minutes plus tôt, Gameiro a ainsi libéré tout un collectif qui semblait chercher un second souffle après avoir été généreux en efforts. Avant le but, Chantome seul face à Joursren (1ère), Ibrahimovic (21ème, 28ème) mais aussi Silva de la tête (30ème) auraient pu débloquer le score.

De son côté, le MHSC a aussi réussir à donner quelques frayeurs à l’arrière garde parisienne. Des tentatives, rares mais réellement dangereuses. Cabella (5ème) et surtout Charbonnier (25ème, 51ème), ont tenté, et cela n’est pas passé loin.

Mais face à la force collective et l’envie du PSG, Montpellier n’a rien pu faire face aux intentions de Verrati – une nouvelle fois excellent – et de ses partenaires.
Paris s’est imposé, Paris a brillé, et Paris se prépare donc à affronter le géant barcelonais mardi soir, dans une rencontre très attendue. Avec le retour de Lavezzi et Lucas, dans un 4-4-2 toujours aussi performant, les parisiens pourraient nous surprendre. À mardi.

Tom

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s