Paris Champion !

20130513-112237.jpg

Champions de France ? C’est ça ? Vous ne rêvez pas ! 19 ans après, le PSG tient enfin son graal, si attendu par tout un peuple depuis (trop) longtemps. Comme un symbole, c’est un « vrai » parisien, Jeremy Ménez qui est venu offrir le troisième « hexagoal » au club de la capitale. Si décrié par son comportement et affaibli par un temps de jeu en chute libre, l’attaquant parisien a répondu aux critiques grâce à cette prestation très aboutie hier soir et surtout grâce à ce but décisif. En perpétuel mouvement, il aura écœuré la défense lyonnaise avant de la faire craquer peu après le retour de vestiaires. À la récupération, puis en relai avec Ibra, Motta délivre une passe magistrale au numéro 7 parisien avant que ce dernier ne vienne tromper Lopes d’une frappe croisée. Imparable. (53ème).

Sincèrement, à la vue de la maîtrise parisienne – et du manque d’envie lyonnais, on ne voit vraiment pas quelle autre issue aurait pu être rendue possible. Les Gones ont même été très loin de leur performance aboutie du week-end dernier contre Nancy. (3-0). Pourtant, ils auraient pu mener au score très tôt si Douchez n’avait pas réduit les ardeurs rhodaniennes au néant, dans un premier quart d’heure de folie. Le deuxième gardien du PSG a fait le boulot comme on dit. Sur une première tête de Gomis (2ème)occasion frappe dangereuse du jeune Benzia (12ème) et surtout un coup-franc maîtrisé de Grenier (13ème). Et même si Gourcuff d’une frappe flottante est venu titiller une ultime fois le portier parisien, il n’a pas flanché. Mais comme à son habitude, Paris est serein quand il affronte des grosses écuries. Il s’est même montré assez dominateur. Ainsi, au fil des minutes, les rouges et bleus sont ressortis de leur moitié de terrain, ont commencé à presser, à jouer sur les côtés et à faire souffrir les lyonnais. Peu à peu, les latéraux ont souffert et le milieu rhodanien s’est effacé. Sans la grosse performance du jeune Lopès dans les buts, l’addition aurait pu être bien plus salée. Dès l’entame de match, il a montré une grande solidité. Face à une balle piquée de Ibra, mais surtout face à Ménez tout au long du match, il a fait oublié son jeune âge. Menez, parfaitement lancé par Ibra (23ème), ou bien décalé par Chantome (90ème) a obligé le portier adverse à la parade. Même sur une occasion de Pastore (65ème), il s’est montré irréprochable.

Le PSG a donc maîtrisé « LE » match du titre, après sa terrible désillusion contre Valenciennes la semaine dernière. Comme un symbole, le club de la capitale remporte son titre de champion de France à Lyon, chez le club au plus grand règne de toute l’histoire de notre championnat. Petite vengeance également, puisque par deux fois (en 2004 et 2006) l’OL était venu remporter son titre au Parc. Pourtant, l’important n’est pas là : ce soir, aux alentours de 18h30, les héros parisiens donnent rendez-vous à leurs supporteurs au Trocadéro. La fête risque d’être belle. Mais la soirée d’hier était déjà grandiose. Car oui, le Paris Saint-Germain est bel et bien Champion de France. 5 ans après le but d’Amara Diané, à Sochaux lors de l’ultime journée, sauvait Paris de la relégation. Ce soir, celui de Ménez offre le championnat au Paris-SG. Et cela a tout d’une réalité…

Tom

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s