Une EDF sans électricité

20130907-152435.jpg

 

Une fois n’est pas coutume, c’est en donnant mon avis et mes opinions que je vais, aujourd’hui, discuter avec vous de l’état actuel de notre sélection nationale.
Après le piteux match – encore – nul de l’EDF contre la Géorgie (0-0) hier soir, un point de non retour a, pour moi, été franchi. Tant dans l’envie, que dans la qualité de jeu, cette équipe de France est en passe de devenir (si ce n’est déjà fait) un sketch à elle toute seule.

Benzema a t-il gâché sa dernière chance ?

Ce n’est pas une nouveauté, la France ne marque plus. Depuis 5 matches même. Un record. Un homme symbolise à lui seul les carences de notre attaque. C’est évidemment Benzema. On commençait à s’y habituer, mais l’attaquant français a, du moins je l’espère, grillé son dernier joker lors de la rencontre d’hier. Après l’avoir énormément défendu tout au long de l’année, j’ai toujours pensé et cru qu’il allait redevenir décisif mais, à l’heure actuelle, je n’ai même plus la force de faire son plaidoyer tant les arguments me manquent (voir Benzema, polémique inutile ?). Hier, Karim Benzema a donc disputé sa quinzième rencontre de rang sans inscrire le moindre but ! Vous vous rendez compte, 15 matches ! C’est impensable et stupéfiant de persister à le faire jouer quand on sait qu’en club, une telle performance lui aurait valu un passage par le banc de touche, c’est une évidence. Alors même s’il disait après la rencontre qu’il « savait quand il était mauvais », les choses ne s’arrangent pas et, au contraire, s’empirent. En faisant preuve de son habituelle nonchalance, Benzema nous confirme – une fois de plus – qu’il n’éprouve plus aucune envie ni même la moindre motivation de porter ce maillot bleu. Aujourd’hui, c’est fini, il faut arrêter de faire jouer un CV et envoyer ce joueur réfléchir sur le banc de touche. Et vite car on n’en peut plus.

Une équipe sans âme

Plus que Benzema, c’est surtout un collectif et une équipe entière qui devient de plus en plus inquiétante au fil des matches. Depuis la dernière Coupe du Monde en Afrique du Sud, j’ai la récurrente impression que rien n’a changé et que rien ne changera. Il n’y a toujours pas de philosophie de jeu ni même le moindre esprit d’équipe dans cette sélection et on persiste à assembler d’assez bons joueurs incapables de jouer ensemble. Tout le monde connait parfaitement cette célèbre phrase : « Un collectif ne se forme pas avec des vedettes« . C’est exactement ce qu’il se passe depuis 4 ans dans cette équipe, avec des joueurs qui s’imaginent des vedettes : ça joue sans vraiment jouer et en y regardant de plus près, on s’aperçoit que chacun ne pense qu’à sa petite personne. Sauf que ces joueurs sont loin d’être excellents. Encore un exemple probant hier, Ribery a été le seul à essayer, à apporter de la vitesse et à provoquer. En vain. Malheureusement pour lui, et pour nous, le meilleur joueur européen de la saison ne peut pas faire gagner l’équipe à lui tout seul. Mais pourquoi les autres joueurs n’ont pas envie de jouer ? Surement car la plupart joue dans des grosses écuries européennes et gagnent des millions chaque mois. Il devient donc facile à comprendre que l’équipe de France ne représente plus rien pour ces joueurs aux égos plus que surdimensionnés. C’est vraiment ragent et honteux. Surtout que l’arrivée de DD devait apporter rigueur, application et investissement moral dans cette équipe… On en est loin.

Deschamps, prochaine victime de cette équipe ?

Deschamps justement. Depuis plusieurs mois, je persiste à dire que Deschamps n’est pas un bon sélectionneur, ni même un bon coach, d’ailleurs. Toutefois, je me rends compte que le problème n’est peut-être finalement pas Deschamps. Le problème vient sûrement de cette équipe et de sa motivation quasi nulle. (Voir ci-dessus). Domenech et Blanc, avant lui, ont également été décriés, raillés, critiqués pour avoir été incapables de faire jouer et de faire gagner une équipe au potentiel pourtant grand. J’ai longtemps pensé qu’en équipe de France le problème venait de l’entraîneur. Plus maintenant, du moins pas seulement. Pour Deschamps par exemple, je lui ai souvent reproché sa difficulté et sa peine à faire jouer son équipe de façon séduisante. Encore hier soir, les bleus n’ont créé aucun mouvement, aucune fluidité, aucune rapidité, c’était d’une pauvreté déconcertante et finalement, on a l’impression d’assister aux mêmes rencontres et aux mêmes scénarios que sous l’ère Domenech.

Si tant est que le problème vient des joueurs (ce qui est tout à fait possible), il y’a tout de même quelque chose chez Deschamps qui m’inquiète. Je ne comprends et n’arrive pas à cerner le personnage ni même le projet qu’il souhaite incarner. En premier lieu, pourquoi DD continue de faire jouer les mêmes joueurs, pas toujours performants. On a parlé de Benzema donc, mais Sagna, Evra, Sissoko – pour ne citer qu’eux – n’avaient rien à faire sur la pelouse hier. Ces trois joueurs (4 avec Benzema) symbolisent à eux seuls les carences et les difficultés entières d’une équipe. Vraiment triste. Pourquoi les faire jouer ? Peut-être « parce qu’il n’a pas le temps de voir tous les matches », comme le confiait le sélectionneur hier en conférence de presse. Dernière interrogation, la communication et certaines incohérences de DD. Était-il utile de rappeler Abidal ? Est-ce un joueur qui s’inscrit dans la durée ? Non. Et quand on sait que Sakho n’a pas été sélectionné pour le match amical contre la Belgique car « il n’avait pas disputé assez de matches » selon lui, un retour d’Abidal est encore plus incompréhensible à la vue de la durée de son indisponibilité…

Quel avenir ?

Plus on se rapproche de la Coupe du Monde 2014, plus les inquiétudes prolifèrent. Si la logique voulait que la France termine deuxième au moment du tirage au sort, ce n’est pas en reproduisant de telles prestations que Rio deviendra à sa portée. Et il faut encore prier pour qu’elle soit tête de série et éviter des équipes comme la Russie, la Croatie ou encore la Grèce, pays contre lesquels, l’EDF prendrait le bouillon en jouant comme hier tout en confirmant la deuxième place de ce groupe.
Alors oui je suis inquiet, mais je me dis que la mini-révolution post-2014 devient inéluctable. En quoi consiste t-elle ? Je pense qu’elle verrait les mercenaires et les cadres sans envie de cette sélection dégager. La confiance serait ainsi donnée aux actuels U20, récents champions du Monde dans leur catégorie, et redonner un peu d’âme et de fougue à cette sélection. Exit les Evra, Benzema et autres Nasri place aux Varane, Pogba, Lemina, Sanogo ou encore Kondogbia. L’éclaircie viendra sûrement d’eux.

En attendant, un match primordial attend nos bleus, mardi soir, contre la Biélorussie. Une victoire est d’ores et déjà indispensable sous peine de s’éloigner encore un peu plus des plages de Copacabana. Deschamps a déjà promis du changement. Enfin.
À titre personnel, je n’ai pas l’habitude de dézinguer autant une équipe et leurs joueurs mais j’en peux plus. Car faire un non match est loin d’être dramatique, sauf quand ça fait si longtemps que ça dure. Et aujourd’hui on a tous perdu patience. D’ailleurs si j’écris ce coup de gueule aujourd’hui, c’est que j’aime l’équipe de France et que je suis (très) inquiet. Mais avec mon éternel optimisme, je vous assure qu’on ira à Rio. Et pas pour faire de la figuration.

 

Tom MASSON

@MassonTom1

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s